Mardi 19 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Trois Cambodgiens arrêtés pour le viol d’une Française à Kampot

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 21/10/2019 à 19:50 | Mis à jour le 21/10/2019 à 19:50
Photo : Crédits : Axel Drainville : Flickr Creative Commons
viol francaise kampot

La justice cambodgienne a inculpé trois hommes samedi 19 octobre pour le viol collectif d'une ressortissante française dans la province de Kampot.

Trois suspects ont été inculpés samedi 19 octobre pour le viol d’une Française à Kampot. Les trois hommes cambodgiens - un chauffeur de taxi âgé de 36 ans et deux ouvriers du bâtiment âgés de 19 et 23 ans - ont été arrêtés mardi et mercredi derniers, après qu’une résidente française au Cambodge a signalé à la police avoir été victime d’un viol en réunion à Kampot vendredi 11 octobre, tôt dans la matinée. Les trois suspects encourent jusqu’à 15 ans de prison.

D’après la police de la ville de Kampot, la ressortissante française de 43 ans a signalé le viol samedi après-midi. Selon le chef de la police locale, la victime marchait en direction de son hôtel à trois heures du matin lorsque trois hommes dans une voiture lui ont proposé de la déposer, avant de la forcer à monter dans leur voiture et de l’emmener dans un lieu retiré où ils l’ont violée.

L’ambassade française au Cambodge a indiqué être en contact permanent avec la victime pour la soutenir et l’accompagner suite à cette agression sexuelle. 

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Lora lun 28/10/2019 - 01:30

Rentrer à pied à 3 heures du matin au Cambodge est tout simplement une folie. À Battambang, il y a 12 ans de cela, les rues étaient vides après 21 heures. À partir de 18 heures, les policiers sont de retour dans leur familles... Et une femme qui marche au bord de la route à 3 heures du matin joue tout simplement à la roulette russe. Elle a de. La chance d'être encore en vie...

Répondre
Commentaire avatar

volterre ven 25/10/2019 - 06:56

si le Cambodge est relativement sûr ,par rapport à beaucoup d'autres métropoles et bien sur ,la région parisienne ; cette confiance à ses limites et en pleine nuit rentrer à son hotel via des rues incertaines ,pour une femme seule, est une imprudence notoire ! ce genre de méfait est heureusement rare ,et ne devrait pas entacher la bonne réputation de ce pays ; souhaitons à cette malheureuse victime un bon rétablissement ; que cette lamentable agression ,puisse ouvrir les yeux aux personnes ,trop en confiance ,donc vulnérables.

Répondre

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles