Mardi 21 septembre 2021
TEST: 2248

Les moines appelés à l’aide dans la lutte contre la pandémie

Par Raphaël FERRY | Publié le 25/03/2021 à 05:09 | Mis à jour le 27/03/2021 à 07:51
4_0

Le ministre des Cultes du Cambodge a prié toutes les pagodes du royaume à frapper le gong et le tambour cinq fois par jour, pour appeler le peuple à la vigilance face la pandémie.

Les pagodes sont invitées à frapper du gong et du tambour, 5 fois par jour à 5h, 11h, 14h, 17h et 20h tous les jours, et ce, jusqu’à la fin de l'Événement communautaire du 20 février. (épidémie actuelle due aux escapades nocturnes de deux Chinoises positives, voulant échapper à l’ennui de leur quarantaine obligatoire).

Cette campagne a pour but de maintenir les Cambodgiens vigilants afin qu'ils suivent strictement la campagne "3 choses à faire et 3 choses à ne pas faire ». A savoir ;

  • porter un masque,
  • se laver les mains,
  • maintenir une distance physique de 1,5 mètre,
  • éviter les espaces clos, les lieux bondés,
  • ne pas se toucher ni s’embrasser.

Le patriarche suprême du Cambodge a exhorté toutes les pagodes à participer, car chacun doit coopérer et soutenir le gouvernement dans ses efforts pour contenir la propagation du coronavirus.

Mgr Olivier Schmitthaeusler, Vicaire apostolique de Phnom Penh, a invité les églises qui possèdent des cloches à faire de même.

L’épisode que nous vivons et cet appel à faire sonner les cloches, les tambours ou les gongs m’invite à méditer sur une citation du poète anglais John Donne, dont Hemingway aurait tiré le titre de son roman " Pour qui sonne le glas " .

« Aucun homme n’est une île, un tout, complet en soi ; tout homme est un fragment du continent, une partie de l’ensemble ; si la mer emporte une motte de terre, l’Europe en est amoindrie, comme si les flots avaient emporté un promontoire, le manoir de tes amis ou le tien ; la mort de tout homme me diminue, parce que j’appartiens au genre humain, aussi n’envoie jamais demander pour qui sonne le glas : c’est pour toi qu’il sonne ».

 

Nous vous recommandons
raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
0 Commentaire (s) Réagir