Mercredi 30 septembre 2020

Réouverture des écoles, le feu est au vert

Par Pierre Foratier | Publié le 24/07/2020 à 00:15 | Mis à jour le 24/07/2020 à 00:15
Photo : Creative Commons
Classe vide

Le Conseil des Ministres a donné son feu vert au Ministère de l'Education pour la réouverture au mois d'août de vingt écoles aux normes sanitaires élevées.

Fermées depuis le mois de mars 2020, du fait de la pandémie de COV19, vingt écoles vont pouvoir reprendre les cours à partir du mois d'août, à Phnom Penh, Siem Reap et Battambang. Celles-ci peuvent en effet répondre aux normes les plus hautes de sécurité sanitaire exigées par le Ministère de l'Education et celui de la Santé, en conformité avec les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé.

Monsieur Ros Soveacha a déclaré que le ministère signerait un protocole d'accord avec ces écoles, appelé " Memorandum of Agrement", qui rappellera les engagements et les règles que ces écoles doivent suivre, dans le cadre de la phase I de réouverture des écoles au Cambodge. Ce protocole est d'autant plus important qu'il servira de base et tout à la fois de test au Ministère pour voir dans quelle mesure il est possible de rouvrir les établissements éducatifs sans mettre en danger les élèves, les enseignants et plus généralement la population du pays.

Bien entendu des normes de sécurité très fortes sont exigées de ces vingt écoles et établissements éducatifs : désinfection très fréquente des lieux, distanciation sociale avant, pendant et après les cours, port du masque sur les campus, surveillance des températures des enseignants sont parmi les nombreuses obligations que la pandémie oblige aujourd'hui les écoles à prendre en compte. Les établissements qui ne respecteraient pas le protocole signé seraient aussitôt informés par courrier, et leur autorisation d'ouverture pourrait alors être suspendue.

Il est bien évident que ces contraintes sont actuellement la seule réplique possible à une pandémie qui a fait et fait encore des milliers de morts sur la planète. Mais le monde de demain ne peut se construire sans formation, sans éducation et sans apprentissage. L'enseignement en ligne montre ses limites, et, pour s'en convaincre, il n'est que d'interroger les élèves comme les professeurs. Une grande fatigue, une difficulté certaine à appliquer son attention, un sentiment désespérant de solitude, l'absence de lien social, tout cela ressemble trop peu à l'école. Le partage, l'échange avec les autres, tous ces petits riens sont essentiels à la construction de la personnalité de chacun et à sa bonne intégration à la société dans laquelle il vit. Le retour à l'école, qui doit prendre en compte les exigences imposées par la pandémie, est néanmoins indispensable à la vie de la jeunesse, présente et à venir.

Le Petit Journal reste en veille et sur la brèche et informera ses lecteurs aussitôt que les noms des établissements et leurs dates de réouverture et de reprise des cours seront connus et officiellement annoncés. A suivre.

Nous vous recommandons

2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Gilles ven 24/07/2020 - 08:27

Sait on si les écoles privées autour de Phnom Penh vont ouvrir également ?, je pense notamment à l'école Happy chandara. Merci

Répondre
Commentaire avatar

Rédaction dim 26/07/2020 - 04:35

Pour l'instant la liste des écoles et les dates exactes de réouverture ne sont pas connues. Dès qu'elles le seront nous les publierons.

Répondre