Lundi 17 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Chez Georges, la première rhumerie de Siem Reap

Par Raphaël FERRY | Publié le 20/11/2018 à 19:30 | Mis à jour le 20/11/2018 à 19:30
rhumerie_siem_reap_chez_georges

A Siem Reap, le restaurant Chez Georges est connu pour trois raisons principales : La qualité de sa cuisine réunionnaise, la gentillesse de son patron qui organise régulièrement des soirées caritatives… et sa gamme de rhum arrangé (votre serviteur confesse un penchant pour le rhum-coco-piscino-dominical ). Depuis peu, Chez Georges s’est lancé dans une autre aventure : être le premier à produire son propre rhum à Siem Reap. Nous sommes allés interviewer Sébastien, le fils de Georges.

Lepetitjournal.com Cambodge : Comment vous est venue cette idée de créer votre propre rhum ?

Chez Georges : Nous venons de la Réunion et avons toujours vécu avec une tradition de rhum. Chez nous, chacun prend de la vanille, des épices selon une recette qui lui est personnelle et crée son propre rhum arrangé. Et c’est une boisson qu’on aime partager entre amis quand on se rend visite. C’est ce que nous avons fait ici pendant de nombreuses années et il y a quatre ans nous nous sommes dit  : ici y a du soleil, de la canne à sucre… pourquoi ne pas faire notre propre rhum ? Il nous a finalement fallu deux ans de formation, de stages, d’essais et d’améliorations. Nous avons fait venir notre alambic du Japon. Et maintenant nous sommes en mesure de produire un rhum de qualité, dont nous sommes fiers.

D'où vient la canne que vous distillez ?

Nous utilisons de la canne à sucre locale et bio. Nous travaillons en partenariat avec Agrisud qui nous a beaucoup aidés à choisir la bonne variété de canne et à sécuriser l’approvisionnement. Nos cannes poussent dans de petites parcelles disséminées tout autour de Siem Reap. Ce morcelage nous permet de nous préserver des parasites sans avoir recours à des pesticides. En effet si un parasite se développe dans une parcelle il n’affecte pas l’ensemble de la production contrairement à ce qui se passe dans les grandes plantations où il peut plus facilement se développer.

Comment faite vous ce rhum ?

Notre rhum est fait à 100% à partir de jus de canne, et non de mélasse. On ne peut pas dire que c’est un rhum agricole car c’est appellation contrôlée propre à la Martinique, mais nos procédés de fabrication sont les mêmes.La distillerie se trouve derrière le restaurant. Tout est fait ici de manière artisanale. Même les étiquettes sont fabriquées à Siem Reap !

Nous distillons directement le jus de canne que nous avons laissé fermenter par lui-même. Notre rhum est marqué par son territoire. Parce que nous récoltons à Siem Reap, que la canne pousse sur la terre de Siem Reap, avec l’ensoleillement, les précipitations de la région, personne dans le monde ne pourra le reproduire même s’il suivait la même recette. Un rhum pur jus est toujours lié à la terre qui l’a vu naître. Ensuite seulement nous ajoutons nos propres touches, qui donneront notre signature au rhum. Quand la fermentation est terminée, nous distillons. Nous le laissons ensuite maturer six mois et ensuite nous mettons en bouteille le rhum pur, ou bien, pour les rhums arrangés, il repart entre six mois et un an et demi pour l’affinage.

 

Si la découverte des étapes de fabrication du rhum vous intéresse, Georges a ouvert dans son restaurant un showroom spécialement dédié et Sébastien vous y attend chaque soir pour une présentation

 

rhumerie_chez_georges_siem_reap_2

 

0 Commentaire (s)Réagir