Mercredi 25 novembre 2020

Nouvelle défaite pour le Cambodge dans la course au mondial qatari

Par Paul Vernois | Publié le 20/11/2019 à 16:46 | Mis à jour le 20/11/2019 à 17:00
cambodge hong kong football

L’équipe nationale de football cambodgienne s’est inclinée face à la sélection hongkongaise au terme d’une rencontre terne au rythme inégal.

Encore une désillusion pour les Royals, encore à la quête d’une première victoire dans ce groupe C des éliminatoires de la coupe du monde 2022 qui se déroulera au Qatar. En perdant contre le voisin hongkongais, les hommes de Dalmas ont sérieusement compromis leurs chances de se qualifier pour la coupe du monde 2022 au Qatar, ainsi que pour la coupe d’Asie, se déroulant un an plus tard en Chine. Les Royals pointent en effet à la dernière place du groupe, quatre points derrière leur adversaire du jour.

C’est une rencontre assez fade que nous ont offert les deux sélections ce mardi soir. Les déchets techniques présents de part et d’autre du terrain n’ont pas permis au jeu de se fluidifier, et si l’équipe cambodgienne fait sentir sa volonté de développer un jeu séduisant, poussé vers l’avant, les erreurs dans les 25 derniers mètres empêchent les avants de se montrer dangereux. Devant, ça tricote, ça fait tourner mais sans réellement mettre en péril la défense adverse.

La partition de l’équipe hongkongaise n’a été guère mieux aboutie mais son réalisme lui a permis de trouver par deux fois le chemin des filets, après un contre-éclair, très bien mené et conclu d’une belle reprise de volée placée sous la barre transversale et la récupération opportuniste de la part de Roberto Junior suite à une erreur du défenseur qui lui permit d’ajuster le gardien et sceller la victoire de son équipe à cinq minutes de la fin du temps réglementaire.

Après le nul obtenu à domicile en septembre dernier, les supporters cambodgiens était en droit d’attendre mieux de la part des Royals, notamment face à une équipe plus abordable que l'Irak ou l’Iran qui ont surclassé l’équipe nationale lors des deux dernières rencontres de cette phase éliminatoire. Le jeu développé par l’équipe de Dalmas était sans conteste plus séduisant que celui de son adversaire du jour, mais le manque cruel d’efficacité dans les gestes qui comptent et les bévues défensives mettent à mal la philosophie prônée par l'entraîneur argentin. Hormis une tête cadrée et un coup franc direct bien négocié par le portier hongkongais, les Royals n’ont quasiment pas su se montrer dangereux dans les 30 derniers mètres.

La fébrilité défensive est également à souligner. Le premier but encaissé a démontré les limites d’un jeu trop poussé vers l’avant face à une équipe jouant essentiellement en contre, tandis que le second est l’illustration du manque de rigueur de l’arrière garde cambodgienne. Le deuxième carton jaune, synonyme d’expulsion, obtenu par Soey Visal à moins d’un quart d’heure de la fin en tentant de chiper le ballon des bras du gardien après un corner n’a certainement pas arrangé les affaires de la ligne défensive des Royals.

Durant la cérémonie des hymnes précédant la rencontre, les supporters hongkongais ont tourné le dos à la pelouse alors que l’hymne national chinois retentissait dans le stade. Ils avaient également agi de la sorte avant le match contre l’Iran. La FIFA avait condamné la Fédération de Hong-Kong à une amende de 15 000 francs suisses.

 

Tant que vous êtes ici, nous avons un petit mot à vous dire. Lepetitjournal.com Cambodge est un média indépendant qui a fait le choix de laisser ses articles en ligne et accessibles à tous. Face au phénomène de baisse des recettes publicitaires qui touche l'ensemble des médias, nous avons besoin de votre soutien.

Si notre travail vous satisfait, vous pouvez désormais nous soutenir via notre compte Tipeee, une plateforme de dons en ligne. Chacune de vos contributions, grande ou petite, ponctuelle ou régulière nous est précieuse et participera directement à la vie de Lepetitjournal.com Cambodge. Merci !

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
LE SAVIEZ-VOUS

3 infos pour comprendre le fuseau horaire singulier de l’Inde

+3h30 l’été, +4h30 l’Hiver : c’est le décalage horaire entre la France à l’Inde D’où vient cette petite demi-heure supplémentaire ? Le continent a-t-il plusieurs fuseaux au vu de sa taille ?