Vendredi 19 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Indice de développement humain : le Cambodge continue de progresser

Par Pierre Motin | Publié le 17/09/2018 à 20:00 | Mis à jour le 17/09/2018 à 20:00
Photo : Une paysanne faisant la récolte du riz au Cambodge. Crédits : David Dennis / Flickr Creative Commons
paysan_cambodge

Selon le dernier classement de l'indice de développement humain, le Cambodge se classe à la 146e position sur 189 pays, confirmant des progrès constants depuis 1990.

Le Cambodge figure au 146e rang du classement de l'indice de développement humain (IDH) publié vendredi 14 septembre par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) pour le compte de l’année 2018. Avec un indice de 0,582 sur 1, le royaume se situe entre la Zambie et l'Angola sur le classement mondial, qui comprend 189 pays. Parmi les pays d'Asie du Sud-Est, seule la Birmanie arrive après le Cambodge, en 148e position.

Selon le PNUD, l'évolution du Cambodge l'ancre solidement dans les pays à développement humain moyen. L'agence de l'ONU souligne que le Cambodge fait partie des 10 pays où le taux d’amélioration de l’IDH est le plus élevé dans la région Asie-Pacifique depuis les années 90. L’allongement de l’espérance de vie, estimée à 69,3 ans, et la croissance économique ont été les principaux moteurs de ce développement humain. Le revenu national brut moyen annuel par habitant s'élève à 3413 dollars. Le taux de pauvreté reste néanmoins très élevé, 46,4% de la population active gagnant moins de 3,1 dollars par jour.

Le revenu national brut par habitant a augmenté de 265% entre 1990 et 2017, l’espérance de vie à la naissance a augmenté de 15,7 ans sur la même période, la moyenne d’années de scolarisation a augmenté de 2,1 ans, et le nombre d’années de scolarisation escomptées a augmenté de 5 ans.

Une facette du développement humain au Cambodge qui tranche avec la tendance observée dans des pays similiaires est la diminution des inégalités. Les chiffres de l’ONU montrent que la perte de développement humain due aux inégalités est de 19,4% dans le pays, contre 22,5% en 2015, ce qui est  considérablement mieux que les moyennes observées dans les pays en développement et à développement humain moyen.

Si le PNUD loue ces succès, il considère néanmoins que le secteur de l’éducation doit faire l’objet de plus d’attention de la part des autorités cambodgiennes. Le nombre d’années de scolarisation attendues et la moyenne d’années de scolarisation stagnent depuis 2015, et les inégalités en termes d’éducation sont plus importantes que dans les autres domaines, ce qui peut constituer un frein potentiel aux futures réductions d’inégalités. Le taux de main d'oeuvre qualifiée s'élève à 9,7%.

« Le Cambodge a récemment connu une explosion démographique, ce qui en fait un pays très jeune », souligne Nick Beresford, directeur du PNUD au Cambodge. « En investissant en direction des enfants et des jeunes, particulièrement en matière d’éducation, de santé et de bien-être, le Cambodge pourra continuer sur sa lancée et continuer de gravir les échelons de l’Indice de développement humain. »

 

0 Commentaire (s)Réagir