TEST: 2248

Affaire Kem Sokha : le premier ministre accepte le défi de Sam Rainsy

Par Pierre Motin | Publié le 11/11/2018 à 20:00 | Mis à jour le 12/11/2018 à 05:25
Photo : Sam Rainsy en juin 2013. Crédits : Prachatai / Flickr Creative Commons
sam_rainsy

Le premier ministre Hun Sen a accepté un pari de l’opposant Sam Rainsy à propos de la libération de Kem Sokha, ancien président du CNRP, le principal parti d’opposition dissous il y a un an.

L’opposant Sam Rainsy, aujourd’hui en exil en France, a lancé vendredi 9 novembre sur sa page Facebook un pari au premier ministre Hun Sen, affirmant que Kem Sokha sera libéré entre le 29 décembre 2018 et le 3 mars 2019. « Je crois qu’à cause de la pression internationale, il sera forcé de libérer M. Sokha dans un futur proche », a déclaré l’opposant.

Hun Sen a accepté les termes du pari de Sam Rainsy le jour même. « J'accepte le pari de Sam Rainsy, a indiqué le premier ministre. Si Kem Sokha est libéré, Hun Sen démissionnera. S’il n’est pas libéré, Sam Rainsy devra accepter d’être arrêté ».

Sam Rainsy, opposant cambodgien de longue date et ancien président du CNRP, est parti en exil en France de son propre chef en 2015 pour échapper à des poursuites judiciaires au Cambodge. Kem Sokha a été arrêté en septembre 2017, accusé de trahison en collusion avec des puissances étrangères et détenu pendant un an. Depuis septembre, il est dans une situation équivalente à un placement sous résidence surveillée. Il doit rester près de son domicile et ne peut communiquer avec des membres du CNRP ni avec des étrangers. Kem Sokha risque jusqu’à 30 ans de détention.

Le 29 décembre marque les 20 ans de la « politique gagnant-gagnant » de Hun Sen, utilisée par le premier ministre en 1998 pour mettre fin à plusieurs décennies de conflit avec les Khmers rouges. Le 3 mars est la date au terme de laquelle expirent les 18 mois de détention provisoire de Kem Sokha, qui n’a pas encore été jugé.

Sur le même sujet
portrait-pierre-motin-300x300

Pierre Motin

Rédacteur en chef Lepetitjournal.com Cambodge (juillet 2018 - juin 2020)
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale