Mardi 25 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

INFO-PARTENAIRE: À la découverte de la culture québécoise du travail

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 18/07/2018 à 00:00 | Mis à jour le 18/07/2018 à 00:00
Quebec article 3 photo

Lorsque l’on regarde pour décrocher un emploi dans son pays, on sait souvent à quoi s’attendre lors de notre arrivée en poste : hiérarchie, horaire de travail, comportement avec les collègues, etc. Par contre, quand cet emploi est obtenu dans un autre pays, la culture du travail peut grandement varier. Le Québec, au Canada, n’y fait pas exception : comparativement à la culture de travail habituelle en Roumanie, celle du Québec offre des différences importantes à considérer.

 

La culture au travail

 

La culture professionnelle repose sur plusieurs principes de savoir-être.

 

Le français : Les Québécois sont très attachés à leur langue, le français. La Charte de la langue française a d'ailleurs permis de reconnaître le français comme langue officielle du Québec.

 

La valorisation des compétences et des réalisations : plus que l'intitulé des postes que vous avez occupés et des diplômes que vous avez obtenus, un employeur sera davantage intéressé par les réalisations concrètes que vous aurez menées.

 

La recherche du consensus : le politiquement correct est de mise au Québec. En cas de désaccord, il est plutôt rare que le conflit s'exprime de manière directe ; les divergences se feront ressentir de façon plus implicite.

 

Des relations moins formelles avec la hiérarchie : au Québec, il est courant de pouvoir parler directement avec son supérieur. Si le vouvoiement est de mise au départ, le passage au tutoiement est rapide. Mais il ne faut pas confondre accessibilité et familiarité.

 

La ponctualité : Et bien sûr, une réunion prévue à 9 h démarre effectivement à l'heure annoncée.

 

La coopération et l'esprit d'équipe : un employeur attendra de son employé qu’il soit autonome et responsable sur les missions qui lui sont confiées. Il faut être humble et capable d'un regard autocritique.

 

La séparation vie privée/vie professionnelle : la société québécoise opère une césure entre vie privée et vie professionnelle, mais les 5 à 7 après le travail sont une bonne occasion d'échanger avec les collègues dans une ambiance décontractée.

 

TÉMOIGNAGE

« L'ambiance au travail, c'est vraiment quelque chose que nous aimons beaucoup. L'humain prime avant tout : les gens sont compréhensifs. Par exemple, si toi ou ton enfant est malade, ils ne te feront pas le reproche de ne pas t'être rendu au travail. La confiance est importante. » - Julie et Vincent, France
S’intégrer dans la vie sociale

Les Québécois sont réputés pour leur sens de l’accueil, leur gentillesse et leur serviabilité. De manière générale, ils s’attendent à ce que les échanges avec les uns et les autres soient polis et respectueux. La plupart des problèmes peuvent se régler avec un sourire et sans hausser le ton. Le politiquement correct est de mise dans les rencontres sociales.
Les relations entre les hommes et les femmes sont plus égalitaires et plus affirmées que dans la plupart des pays au monde. Les femmes ont conquis leur liberté et leur indépendance, deux valeurs désormais bien implantées dans la société. Elles travaillent et occupent des postes à tous les niveaux de la hiérarchie. Dans les relations personnelles et professionnelles, la prudence est de bon ton en matière de remarques, de compliments ou d’humour sur une attitude ou une tenue vestimentaire, qui pourraient passer pour du sexisme, sans que vous vous en rendiez compte.

Le tutoiement fait partie des mœurs du Québec. Il s’établit en fonction de l’âge et de la fonction sociale. Vouvoyer quelqu’un est souvent vu comme un besoin d’afficher un certain respect. Les gens de même génération se tutoient, tout comme les personnes de moins de 30 ans. Il n’est pas rare qu’un employé du service public tutoie son interlocuteur, un autre employé ou son patron. Cependant, ne confondez pas le tutoiement avec une envie de nouer amitié : c’est juste une manière d’être typiquement nord-américaine.

L’amitié se vit différemment, on se retrouve davantage à l’extérieur qu’autour d’un repas à la maison. Et attention, si vous assistez à un « party » (une fête), chacun ramène ses consommations et ne vous avisez pas de boire la bière du voisin, ce serait mal vu !

La météo est le sujet de conversation préféré des Québécois ! Au bureau ou dans vos conversations amicales, vous ne manquerez pas d’aborder cette question essentielle, surtout en hiver. Si vous souhaitez engager la conversation, vous pouvez également parler de sport et, surtout, de hockey.

 

Vivre cette culture du travail

À la lumière de ces informations, vous êtes curieux d’expérimenter cette culture du travail? L’agence de développement économique de la région de Québec, Québec International, réalise présentement une mission de recrutement en ligne. Les gens de la Roumanie sont invités à y participer et à y découvrir de nouvelles opportunités d'emploi dans une culture différente. Au total, plus d’une centaine de postes distincts et 500 opportunités d’emplois sont affichés, pour des contrats d’une durée de un à trois ans, la plupart pouvant être prolongés. Pour plus de détails sur cette mission : www.quebecentete.com.

Extrait du guide Vivre à Québec et ses environs

https://immigrantquebec.com/fr/consulter/actualites/nouveau-guide-gratuit-vivre-a-quebec-et-ses-environs

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Laura jeu 19/07/2018 - 09:46

Bonjour, La page mentionnée dans l'article: quebecentete.com ne fonctionne pas.

Répondre