5 clichés ou a priori sur la Roumanie enfin révisés

Par Grégory Rateau | Publié le 31/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 31/08/2020 à 00:00
Photo : Photo by Flavius Les on Unsplash
5 clichés ou a priori sur la Roumanie enfin révisés

La Roumanie est un pays d'Europe de l'Est toujours aussi méconnu et les gens continuent encore aujourd'hui à multiplier les clichés et les a priori le concernant. Notre rédaction a depuis le début très à coeur de les dissiper et d'en rire avec nos lecteurs. Voici donc 5 points sur lesquels ils ne vous sera plus possible de vous méprendre. Il en existe d'autres et ils sont nombreux, n'hésitez pas à nous les faire partager à votre tour. Alors la prochaine fois que vous rencontrez un Roumain évitez de lui dire une de ces 5 choses.

 

 

Tout est bon marché

Les voyageurs qui pensent venir dans un pays sous-développé et consommer pour presque rien risquent d’être un peu surpris. La nourriture est moins chère qu'en Europe occidentale, vous pouvez certes manger un bon repas pour une somme modique allant de 5 à 10 euros (le prix augmentera néanmoins considérablement avec la qualité), mais si vous voulez acheter des vêtements ou encore payer votre essence, attendez-vous à des prix similaires au reste de l’Europe ou à repartir avec juste une paire de chaussettes et en faisant du stop.

légumes
 

 

Voyager en Roumanie c’est dangereux!

En Roumanie les rues sont dangereuses, ne circulez pas la nuit, vous risquez de vous faire agresser ou voler, si ce n'est pas mordre. Et bien non, les gens circulent en toute liberté et même si le ton monte parfois dans la circulation, il est extrêmement rare que les gens en viennent aux mains. Des Latins aux grandes gueules et au bon coeur, les Roumains sont plutôt amicaux derrière leurs mines patibulaires et toujours prêts à vous venir en aide. Il y a aussi des cons, bien sûr, comme partout d'ailleurs, vous aurez juste à changer de trottoir. Même les chauffeurs de taxi plutôt bougons de prime abord, devront se plier au prix affiché sur leur compteur si vous commandez avec une application au lieu de les démarcher sauvagement dans la rue, car là je ne vous promets pas qu'il n'y aura pas arnaque.

crime

 

Le pays de Dracula

Le personnage le plus célèbre que l’on associe souvent, et à tort, à la Roumanie n'est en réalité pas directement lié au pays, mais cela sert de base à une esthétique kitsch qu'on présente souvent aux touristes. Associé donc à la personnalité historique de Vlad l'Empaleur, prince de la Valachie, connu pour avoir combattu les Ottomans, Dracula n'est rien d'autre qu'un personnage de fiction créé par l'écrivain irlandais Bram Stoker, et qui n'a pas vraiment ses racines dans le folklore roumain, ni dans la littérature roumaine d’ailleurs. Bram Stoker a simplement voulu ancrer son héros dans la réalité en le revêtant des couleurs de l’histoire et en s'inspirant des récits sanguinaires à propos du comte Vlad. Des têtes coupées à profusion et des gens empalés au niveau du postérieur, même Hollywood n'était pas vraiment prêt à affronter cette réalité-là. Et non, il n'y a pas de vampires sur les routes de campagnes ou dans les forêts mais vous pouvez néanmoins rencontrer des loups qui, au lever du jour, ont toutes les chances du monde de se métamorphoser en hommes tout nus.

nosferatu

 

Les Roumains sont tous des Roms

Vous entendrez souvent des personnes qui font l’amalgame entre Roumains et Roms. Il est vrai que les Roms de Roumanie sont de nationalités roumaines mais ils ne représentent pas la majorité d'entre eux. Ce que les gens ne savent pas, c'est que les Roms sont un groupe ethnique originaire du Nord de l'Inde qu’ils ont quitté vers le Xe siècle pour migrer vers l’Europe. En Roumanie, ils constituent une minorité ethnique représentant environ 2 millions de personnes. De plus, tous les Roms ne sont pas des mendiants, comme on le croit en Occident, même si une grande partie d’entre eux vit dans des condition précaires suite à l'échec des politiques d'intégration en Roumanie. Certains ont étudié et ont un travail, et les gitans traditionnels ont des coutumes et des codes propres à leur culture. Nos amis Roumains ont parfois du mal à le reconnaître, mais ces communautés ont fait beaucoup pour faire rayonner l'art populaire et  la musique à travers le monde.

gitans

 

Il y a beaucoup de chiens errants

Les chiens errants ont effectivement été un problème dans le passé (attaques nombreuses et parfois mortelles), mais les autorités ont pris des mesures (très controversées) qui, avec le temps, ont fait que leur nombre a considérablement diminué. L'origine de ce problème serait lié au moment où les maisons ont été détruites dans les grandes villes pour être remplacées par des immeubles communistes, obligeant ainsi les propriétaires des chiens à abandonner leurs animaux. Vous trouverez encore des chiens errants sur les routes de campagne ou en montagne mais ils sont souvent nourris par les habitants du coin et ils vous seront parfois d’une aide précieuse si vous vous aventurez dans les bois et que vous tombez nez à nez avec un ours, beaucoup moins amical. Les chiens ont toujours été et ils resteront le meilleur ami de l’homme, alors préparez vos quelques offrandes en vous embarquant sur les routes, conseil d'ami.

chiens errants

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
47 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

cateta9122@cuptober.com jeu 30/12/2021 - 15:38

Ça me fais grave rigoler de voir les commentaires de certains de mes compatriotes. C’est comme si, par comparaison, notre pays était parfait… il faut vraiment en finir avec ce nationalisme « de doi lei », comme ils disent les roumains. 
 

Si vous n’avez pas vu la misère des gens dans nos rues parisiennes, et même en province - c’est que vous avez, pardon de l’expression, de la marde dans les yeux ! Le nombre de sans abris et des migrants à la rue ne fait qu’augmenter - et la seule chose qui nous rapproche de la Roumanie c’est notre manière de gérer cette misère. 
 

Les routes, j’en parle même pas, si vous avez un peu bougé dans l’hexagone, c’est clair qu’on a plus d’autoroutes que les roumains mais pas toujours en meilleur état ! 
 

Quant aux chiens, ils sont certes plus nombreux à être libres dans les rues de Bucarest, mais comme par miracle leurs trottoirs sont moins remplis de crottes !
 

Alors, à tant vouloir glorifier vos pays d’origines vous vous enfermez et refusez à regarder en tout objectivité ce pays d’accueil. Comme on « aime » dire, rentrez chez vous si vous n’êtes pas contents - ou alors bougez vos culs et donnez un coup de main à améliorer au moins un truc qui fonctionne peu ou mal en Roumanie. 
Bisous

Répondre
Commentaire avatar

Paul Felix Vinciguerra jeu 23/09/2021 - 17:27

Vive la Roumanie , avec ses qualités et ses défauts, c'est un Pays unique . C'est le retour à l'enfance , on retrouve une fraicheur d'âme qui n'existe plus en France !

Bien sur , si le système de santé était meilleur le Pays serait plus rassurant , mais quand on y a été une fois, on ne peut plus s'en passer .

Sa traiesti Romania !

Répondre
Commentaire avatar

Amisdelouest jeu 21/01/2021 - 10:02

Bonjour, Après une année de vie ici à 1 heure de Bucarest. De ma vision et cela n'engage que la mienne. "Roumanie" pays bof, bof et Re-Bof. Roumain et sa mentalité avec... Si vous aimez les chiens surtout ceux qui aboient sans cesse, les cochons à 10 mètres de votre habitation (validé par la législation) oui oui 10 ML jusqu'à 6 cochons les gens vivent les pieds dans leur merde et dans les odeurs.(Gratar oblige et argent au noir..) Pour les visites une fois le Château de Bran et 2 trois châteaux d'attrapes touristes ou même prendre des photos sont payantes. Après il faut aimer les églises... Musée et le reste ils essaient de copier ce qui se fait ailleurs mais c'est franchement bidon. Quelque rue piétonne de quelques villes Timisoara, Craiova, Cluj, Brasov sont jolies mais faut rester dans les artères principale après vous revenez dans la vraie Roumanie Les autoroutes n'ont que le nom elles sont éparpillées par- ci par-là. et même une fois terminée avec l'aide de fond européen elle seront à refaire tellement elles s'éloignent des standards ou des normes dites E.U. Ca ne sert qu'à enrichir certain qui utilise tous stratagèmes. Tout est faux il y a juste à voir le résultat. Entre temps le porteur du contrat lui s'en est mis plein les poches, des sociétés incompétentes ce sont crée souvent des connaissances qui faut remercier ou acheter le silence ou de la famille qui crée des sociétés et à qui il faut faire croquer le magot!!! Bref du professionnalisme Les villes et les villages sont triste et monotones sales même quand des travaux y sont fait tout est fait n'importe comment ( les gars travaillent avec les mains pas avec la tête et ca se voit. les automobilistes y sont roi garés n'importe ou, prêts à vous écrasez encore plus celui qui a acheté la dernière Audi ou Mercedes comme s'il avait investi dans un passe droit et qu'un piéton est devenu qu'une simple merde...(il te klaxon et te rase et t'engueule bref des serials killer en puissance avec une mentalité d'arriviste. Les trottoirs?? quand ils existent ca ne sert qu'à garer les voitures ( Que fait la police ou est t'elle?) il y a portant un beau moyen de remplir les caisses de l'état tellement les incivilités existent autour des automobilistes. (Une fois autour du speudo Arc de Triomphe de Bucarest un policier (un ancien avec un ventre énorme rempli de Ciorba) m'arrête ma voiture était encore immatriculé en France et j'avais soit disant grillé un feu rouge. Direct il me parle de rétention de 6 mois de mon permis en bon policier il me propose une autre variante de mettre un billet de 50€ dans mon passeport et de lui faire passer. il s'est tourné m'a rendu mon passeport sans le billet et il m'a dit de circuler... Un pays désespérant ou il y a que l'argent, l'argent et encore l'argent qui compte. Argent au Black et compagnie (Que fait l'ANAF). Les soins médicaux une catastrophe voir une arnaque car vous payez aussi cher qu'en Europe de l'ouest et les diagnostique sont fait par des personnes incompétentes qui vous prendrons de haut (voir même de très haut) ( les compétents sont partis travailler ailleurs ici il reste: les inaptes, les frustrer ou ceux qui y trouvent leur avantages dans la magouille... Je sais que mon commentaire ne fera peut être pas plaisir à certain (peut être par patriotisme) mais malheureusement ce ne reflète que la vérité. Il y aurait tellement de chose à dire notamment sur la saleté ou décharges sauvage des détritus jetaient n'importe comment. Cdt

Répondre
Commentaire avatar

Darius lun 28/06/2021 - 15:38

Salut, toi tu dit que la roumanie est sale ? Enfaite est-ce que tu as vu la belgique? Quand vous rentrez chez vous vous n’enlevez même pas vos chaussures , vous dormez avec votre chien , il chie dans la maison . Arrête de parler pour rien sale bourgeois

Répondre
Commentaire avatar

Lebelge sam 01/05/2021 - 09:26

Bonjours Amisdelouest, Je suis belge Flamand désolé pour l orthographe. Je suis d accord avec vous sur certains point et surtout sur les pots de vins les attributions de marcher publique Je suis venu vivre en Roumanie justement pour la sympathie de ces Roumain, leur grand cœur, je pense qu'il sont plutôt réserver pour les plus âgés, moi je n ai pas trouvé un roumain qui m ai refuser de discuter avec les quelque phrase que je connais il apprécie de voir un étranger faire l effort de parler avec eux ce que j aime également ces la nature, des Montagne du nord et jusque la mer noire "Qui ne l es pas" et le delta du Danube sa faune et sa flore + de 300 000 Hectares et prées de 3500 espèces animales voila pour moi je suis résident depuis 5 ans et je vois une belle évolutions de mon pays d accueille mais il faut de la patience, prendre le temp, écouté ces personnes qui vive dans des conditions que vous avez rencontrer ou vue, vous auriez peut être un autre ressenti de la partie de la Roumanie que vous avez cru apercevoir Une vision de la Roumanie, d'un médecin de 53 ans belge , qui travail dans le secteur public La revedere

Répondre
Voir plus de réactions

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale