Variole du singe: la Roumanie veut acheter une centaine de doses de vaccin

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 23/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 23/05/2022 à 00:00
laboratoire

Selon le ministère roumain de la Santé, aucun cas de variole du singe ou de suspicion d'infection à ce virus n'a été enregistré en Roumanie, mais le ministère de la santé roumain veut prendre des mesures préventives.

 

L'Europe se prépare à acheter le vaccin contre la variole après que plusieurs États du continent ont annoncé des cas de varioles du singe. En Roumanie, le ministre de la Santé, Alexandru Rafila, annonce que plusieurs centaines de doses seront achetées afin d'avoir un stock de sécurité. Le ministre de la Santé précisé dimanche qu'il s'agit d'une petite quantité de vaccins, qui sera mise à la disposition des autorités à titre préventif.

"Nous parlons de quelques centaines de doses, probablement un maximum de 1000 qui seront à la disposition des autorités roumaines. Ce sont de petites quantités car le nombre de cas est faible. Ce n'est pas une transmissibilité similaire, par exemple, avec celle du coronavirus ", a précisé le ministre.

 

Selon les autorités, la variole du singe ne se transmet pas facilement d'un homme à l'autre, mais uniquement par contact rapproché. C'est une infection virale dont les symptômes sont assez faibles. Parmi eux la fièvre, les maux de tête et les éruptions cutanées. En cas d'éruption inhabituelle, il est recommandé de se rendre chez le médecin.

 

Plus de 80 cas ont été confirmés en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Australie et l'Organisation mondiale de la santé a annoncé suivre la situation de près.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale