Un restaurant de Bucarest facture "une taxe COVID-19"

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 10/06/2020 à 00:00 | Mis à jour le 10/06/2020 à 11:31
restaurant taxe covid-19

Un restaurant de Bucarest a facturé à ses clients une taxe COVID-19 d'une valeur de 5 RON (un peu plus de 1 EUR).

 



Le restaurant a introduit la taxe "pour compenser les coûts liés à l'éloignement social, au moins dans la première phase de l'assouplissement des restrictions", a déclaré un représentant du restaurant à Economica.net. «Nous l'avons introduit en raison des coûts de distanciation sociale du restaurant. Et parce que tout le monde le faisait - les autres restaurants et les dentistes. »

Le représentant a expliqué que la taxe avait été supprimée après que quatre personnes ont été autorisées à s'asseoir à la même table.

Des sources de l'agence de perception fiscale ANAF ont déclaré à Economica.net que la taxe n'avait «aucun fondement juridique». «Il peut être vu comme un coût commercial, comme tous les autres, le prix d'un service. Bien sûr, tant qu'il est communiqué au client dès le début et non ajouté à la fin, à son insu, car cela pourrait être le cas pour la protection des consommateurs [Agence]. »

Les bureaux de dentistes ont facturé une taxe similaire durant tout l'état d'urgence, a rapporté Economica.net.

Les cabinets dentaires ont également augmenté leurs prix pendant l'état d'urgence. Des sommes comprises entre 150 RON (près de 31 EUR) et 1 000 RON (206 EUR). Les cabinets dentaires ont traité les cas d'urgence, comme le permet la deuxième ordonnance militaire, et ils ont dû se conformer à des règles qui augmentaient les coûts de certaines procédures jusqu'à 1 000 RON, une somme qui devait être payée par les patients.

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale