Un nombre élevé de grossesses chez les adolescentes en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 25/02/2021 à 00:00 | Mis à jour le 25/02/2021 à 00:00
grossesses adolescentes Roumanie

Près d'un quart (23%) des mères adolescentes de l'Union européenne viennent de Roumanie, selon les données d'Eurostat de 2018 citées par l'ONG Salvati Copiii Romania.

 

Sur les 199.720 naissances en 2019, 749 concernaient des mères de moins de 15 ans et 17933 mères âgées de 15 à 19 ans, a déclaré l'ONG, citant des données de l'Institut national de la statistique (INS).

Les régions comptant le plus de mères adolescentes étaient Mureș - 931, Dolj - 838, Brașov - 830, Iași - 733 et Bacău - 722.

À l'opposé, le moins de mères adolescentes se trouvaient dans les régions de Brăila - 248, Mehedinți - 234, Caraș-Severin - 209, Gorj - 190 et Tulcea - 187.

Sur les 749 mères de moins de 15 ans, 720 en étaient à la première naissance et 29 à la seconde. Parmi les mères âgées de 15 à 19 ans, 13 291 en étaient à la première naissance, 3 851 à la deuxième, 710 à la troisième, 70 à la quatrième et 11 avaient en étaient à leur cinquième enfant.

Moins de 2% des mères adolescentes ont déclaré avoir interagi avec les services sociaux publics, selon une enquête 2020 de l'ONG.

"Nous exprimons notre préoccupation concernant le nombre élevé de grossesses chez les filles de moins de 15 et 19 ans", a déclaré Gabriela Alexandrescu, présidente exécutive de Salvați Copiii Romania, citée par Agerpres.

«L’éloignement des cabinets médicaux, le manque de ressources pour payer le transport et le manque d’informations sur les services médicaux nécessaires pendant la grossesse empêchent de nombreuses mères adolescentes des zones rurales défavorisées de consulter un médecin; souvent, ils attendent que les choses empirent ou recourent à l'automédication pendant la grossesse. Ces mères ont besoin d'un soutien supplémentaire, donc ni elles ni les nouveau-nés ne sont dans des situations à risque », a déclaré Gabriela Alexandrescu.

L'ONG a plusieurs programmes de soutien aux mères, notamment des campagnes d'information et une en particulier pour prévenir la mortalité infantile. Depuis 2010, l'ONG a offert plus de 830 équipements médicaux à 100 unités médicales dans les 41 régions du pays, pour un montant de 6 millions d'euros.

Pendant la pandémie, 57 unités médicales et 79 pratiques familiales ont reçu des fournitures et du matériel de protection. Plus de 6 800 professionnels de la santé ont reçu du matériel et des fournitures, a indiqué l'ONG.

 

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale