Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un centre d'hébergement pour les victimes de violence domestique ferme

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 24/04/2019 à 00:00 | Mis à jour le 24/04/2019 à 00:00
Photo : Shutterstock
centre d'hébergement pour les victimes de violence domestique ferme Roumanie

Le refuge d'urgence pour les victimes de violence domestique de Casa Invicta fermera ses portes le 1er mai 2019, après que la mairie de Bucarest ait cessé de financer le projet, a annoncé l'association Anaïs sur Facebook. C’est le seul refuge de ce type à Bucarest, ouvert 24h / 24 et 7j / 7, ont déclaré les représentants de l’association.

 



Casa Invicta était un centre pilote créé en août 2017 dans le cadre d'un partenariat tripartite public-privé. L’Association Anaïs est le fournisseur de services, l’Agence nationale pour l’égalité des chances pour les femmes et les hommes a fourni l’espace et les équipements nécessaires, tandis que la mairie, à travers la Direction générale de l’assistance sociale, a fourni le financement.



«Jusqu'à présent, la mairie de Bucarest a financé le fonctionnement du centre pour une période de 12 mois et de six mois supplémentaires, la continuité de l'activité étant assurée avec le soutien d'Avon Romania, de la Fondation Sensiblu et d'autres dons individuels. ”L'association Anaïs a écrit sur Facebook.



«À l’heure actuelle, Casa Invicta n’a pas de financement durable, ce qui signifie que l’activité du centre s’arrêtera à compter du 1er mai 2019 […]. La mairie de Bucarest ne financera plus la poursuite de l'activité. Par conséquent, en l'absence de financement fiable pendant un certain temps, le centre ne peut plus poursuivre ses activités. "



À son tour, la municipalité de Bucarest a déclaré que «les activités de financement des ONG peuvent être financées à la fois par des fonds publics et privés, en mentionnant que le service social pour lequel un financement est demandé doit être autorisé à fonctionner. Selon les données publiées sur le site du ministère du Travail et de la Justice sociale, l'association Anaïs détient pour le «refuge d'urgence pour les victimes de violence domestique - Casa Invicta» un permis d'exploitation temporaire délivré le 23 mars 2018 pour une durée d'un an. Compte tenu de ce qui précède, en l’absence d’une licence d’exploitation valide, l’autorité publique locale ne peut financer l’activité d’une ONG », a indiqué le bureau local Hotnews.ro.

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/domestic-violence-shelter-bucharest-closed?fbclid=IwAR0C-QhCdEcZvNGpKu8onPZb69GPw7vn8227eqZWcV2_EImeCfrtX6WRCRo

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.