TEST: 2245

SONDAGE - Les préoccupations des Roumains et leurs réactions à la guerre en Ukraine

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 18/03/2022 à 00:00 | Mis à jour le 18/03/2022 à 05:59
Photo : Mathias P.R. Reding / Pexels
drapeau Ukraine

Au total, 63% des Roumains interrogés s'inquiètent de la perspective d'une escalade mondiale de la guerre en Ukraine, selon une enquête de Global Web Index (GWI) analysée par Leo Burnett. Pourtant, seulement la moitié des personnes interrogées pensent que ce scénario est une menace réelle.

 

 

Dans le même temps, près d'un Roumain sur deux (43%) s'inquiète de l'éventuelle implication militaire de la Roumanie dans le conflit, selon cette analyse, citée par Hotnews.ro.

Concernant l'impact du conflit en Ukraine, la majorité des Roumains s'inquiètent pour leurs finances personnelles (73%), et plus de la moitié d'entre eux ont déjà réduit leurs dépenses courantes. D'autres aspects préoccupants sont la dépendance au pétrole et au gaz russes (60%), l'évolution du taux d'intérêt (50%) et l'impact sur la santé mentale (57%).
Au total, 73% des Roumains interrogés pensent que l'UE et l'OTAN devraient s'impliquer davantage dans le conflit, mais seulement un sur trois pense que l'OTAN devrait envoyer des troupes en Ukraine, et 26% d'entre eux pensent que la Roumanie devrait s'impliquer avec des forces armées.

De plus, 35% des Roumains interrogés sont confiants quant à l'efficacité des sanctions économiques pour décourager l'offensive russe. 26% des personnes interrogées pensent que l'Ukraine devrait être autorisée à entrer dans l'Union européenne, tandis que 28% pensent que la population russe ne devrait pas être punie pour les mesures militaires prises par les dirigeants du pays.

En ce qui concerne les mesures prises par la Roumanie, 75% des répondants roumains pensent que le pays devrait accepter des réfugiés, et 65% qu'il devrait envoyer une aide financière.

En ce qui concerne les entreprises et les marques, 65 % des Roumains interrogés attendent d'elles qu'elles agissent en ce qui concerne les aspects liés au conflit : offrir des installations aux réfugiés (56 %), retirer leurs produits/services en provenance de Russie (55 %), et aider avec des fonds ou des biens et des services (47 %).

Du côté de l'implication personnelle, 31% des répondants roumains ont déclaré avoir déjà fait un don pour aider les réfugiés, tandis que 49% prévoient de le faire dans un futur proche. En outre, 21 % des Roumains interrogés ont déclaré préférer acheter des produits de marques impliquées dans diverses activités de collecte de fonds et de soutien aux réfugiés.

L'analyse de Leo Burnett a été réalisée sur la base des données de l'étude effectuée par GWI entre le 7 et le 14 mars. L'étude examine les préoccupations, les réactions et les attitudes des consommateurs en réponse à la crise en Ukraine sur 21 marchés mondiaux. L'étude a été menée auprès d'internautes âgés de 16 à 64 ans, reflétant les populations en ligne de chaque marché (une base de 20 428 internautes). Les pays couverts par la recherche sont l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, l'Allemagne, l'Inde, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Pologne, la Roumanie, Singapour, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, l'Espagne, la Suède, Taïwan, la Turquie, le Royaume-Uni et les Etats Unis. L'étude GWI est disponible ici.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale