Dimanche 27 septembre 2020

Quels changements entreront en vigueur en Roumanie début 2020?

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 07/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 07/01/2020 à 00:00
Photo : 2383079/Pixabay
refuel-2157211_640

La nouvelle année s'accompagne de plusieurs modifications dans la législation roumaine: le salaire minimum sur l'économie a été majoré à partir du 1er janvier, la surtaxe de 7 centimes sur les carburants a disparu, et, à Bucarest, les propriétaires de voitures anciennes paient une taxe sur la pollution.

 

 

Hausse du salaire minimum

Le changement le plus attendu en 2020 est peut-être l'augmentation du salaire minimum de base qui sera, à partir de janvier, de 1 346 lei nets, ce qui signifie que le salaire minimum brut atteindra 2 230 lei, pour un programme de travail normal avec, en moyenne, 167,333 heures par mois, soit 13,327 lei / heure.

Le salaire minimum pour les personnes ayant fait des études supérieures ne changera pas en 2020 et sera toujours de 2350 lei, pour un horaire de travail normal de 167,333 heures en moyenne par mois, soit 14,044 lei / heure.

Toujours à partir du 1er janvier, l'imposition des contrats à temps partiel est supprimée, ce qui signifie qu'ils seront imposés au niveau du revenu déclaré dans les contrats, et non plus au niveau du salaire minimum de base.

 

Nouvelles taxes pour les chauffeurs à Bucarest

Les voitures dont les normes sont en dessous de Euro 4 devront payer une taxe annuelle pour se rendre dans la capitale, et les voitures en dessous de Euro 3 n'auront plus accès au centre de Bucarest. La taxe la plus élevée concerne les voitures non Euro et s'élève à 1 900 lei par an. La plus petite taxe est celle des voitures Euro 4, de 500 lei, mais elle ne sera payée qu'à partir de 2021.

 

Baisse du prix des carburants

Le prix des carburants a baissé, en moyenne, de 32 bani par litre, le mercredi 1er janvier, après l'élimination du droit d'accise supplémentaire et l'actualisation du taux d'inflation réalisée par le ministère des Finances. La baisse du prix des carburants est ainsi inférieure à ce qui était initialement prévu dans le cadre de l'élimination du droit d'accise supplémentaire.

Tous les opérateurs du marché du carburant ont opéré la baisse des prix, de sorte que dans les stations Petrom de Bucarest, l'essence était vendue le mercredi 1er janvier, en moyenne avec 5,26 lei / litre, contre 5,58 lei / litre le 31 décembre. Chez Petrom, leader du marché, le diesel coûtait mercredi en moyenne 5,45 lei / litre contre 5,77 lei au 31 décembre, selon les données fournies par Monitorul Preturilor.

Le ministère des Finances a modifié mardi 31 décembre les accises sur les carburants qui seront appliquées à partir du 1er janvier 2020, celles-ci étant mises en relation avec l'augmentation des prix à la consommation annoncée officiellement par l'Institut national de la statistique (INS).

 

Modification du code de la route

 

En 2020, plusieurs modifications du code de la route entreront en vigueur, notamment la nécessité pour ceux qui souhaitent obtenir un permis de conduire d'avoir au moins 10 classes, mais aussi l'obligation pour les personnes âgées d'effectuer des contrôles médicaux plus fréquents.

Le nouveau règlement du Code de la route prévoit également que ceux qui sont surpris en train de parler au téléphone au volant peuvent être sanctionnés par la suspension du permis de conduire pour une période de 30 jours.

 

30 000 nouveaux travailleurs étrangers admis sur le marché du travail

Le gouvernement a approuvé un projet de décision établissant le quota de travailleurs étrangers nouvellement admis sur le marché du travail en 2020. Celui-ci sera de 30 000 travailleurs étrangers supplémentaires, à partir du 1er janvier 2020, le quota étant similaire à celui de l'année dernière.

 

 

 

 

Sources: Mediafax, Digi24

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Siouab mar 07/01/2020 - 18:57

Les aberration d'un système Je n'ai pas mon certificat d'études donc même pas les fameuse 7 classe Je dirige une entreprise de 40 employés Je travaille jusqu'au état unis et si je veux un permis de conduire je n'y ai pas droit....ya encore des progrès a faire je crois

Répondre
Commentaire avatar

Emilia Nagy mer 08/01/2020 - 09:15

Oui, des progrès à faire, surtout sur ton orthographe qui nous confirme bien que tu n'aies pas les 7 classes. Ce sont de bonnes mesures et elles sont les bienvenues ? effectivement, il en reste beaucoup de travail pour rattraper les drames apportées par cette période de transition post communiste mais contente de remarquer que le nouvel an débute avec de nouvelles espoirs.

Répondre
Commentaire avatar

Xxx mar 04/08/2020 - 16:05

Mdr avant de critiquer les autres pour leurs fautes d'orthographe. Regarde d'abord dans ton assiette la façon de t'exprimer 😂😂😂

Répondre

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien