Polémique autour du concert organisé par l'Institut de la Révolution

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 23/12/2019 à 00:00 | Mis à jour le 23/12/2019 à 00:00
aD0yMTU5MDQ5N2NkMmIwNzZlNmVjNzM3ZWE4ZGM4ZDYwOA==.thumb_

Le concert organisé par l'Institut de la Révolution Roumaine, qui devait avoir lieu dimanche 22 décembre, a été annulé selon Marian Rădună, représentant de Geeks for Democracy et Rezistenta, deux des groupes civiques qui ont contesté l'événement.

 

Le groupe VUNK, Andra, ainsi que d'autres artistes qui devaient se produire dimanche lors de l'événement organisé par l'Institut de la Révolution Roumaine, se sont retirés depuis vendredi.

Le concert prévu dimanche, par l'Institut de la Révolution Roumaine, subordonné au Sénat de Roumanie et dirigé par Ion Iliescu et Gelu Voican-Voiculescu, est contesté par plusieurs groupes civiques, selon un communiqué de presse publié vendredi et signé par Freedom House, Forum Apulum, Funky Citizens, #Rezistenta, Geeks For Democracy, Initiativa Romania et Coruptia Ucide.


Le concert devait avoir lieu à 16h00 sur la place George Enescu, dans un espace proche de la place de la Révolution, et parmi les artistes à l'affiche on comptait Holograph, Vunk, Andra, Corina Chiriac, Irina Loghin, Gabriel Dorobanțu, Mioara Velicu ou Horia Moculescu, selon la source citée.

 

Plusieurs organisations civiques ont annoncé qu'elles protestaient contre l'organisation de l'événement, considérant qu'il représente "une offense à la mémoire des héros martyrs de la Révolution de 1989 et de leurs descendants".

"L'organisation d'un concert et non d'un autre type d'événement commémoratif exactement le 22 décembre, à un moment et dans un lieu avec une charge solennelle spéciale, ne peut être qu'un acte de défi. Un événement avec de la musique populaire ne peut, en aucun cas, être considéré comme un signe de respect pour les plus de 1100 martyrs de la Révolution, pour les blessés de décembre 1989 et pour leurs familles. Au contraire, de tels événements constituent une désacralisation de la mémoire des victimes et une dérision de la commémoration de ceux qui se sont sacrifiés pour la liberté », expliquent les signataires du document.

 

Selon la source mentionnée, les organisateurs de cet événement ont joué un rôle clé dans les tragédies qui ont eu lieu en décembre 1989. De plus, Ion Iliescu et Gelu Voican-Voiculescu sont accusés de crimes contre l'humanité en raison de ces faits.

 

Selon SICAP, la plateforme publique des marchés publics, 1 000 000 euros ont été alloués pour l'organisation de ce concert.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale