TEST: 2245

Pic de la pandémie prévu pour la fin avril en Roumanie

Par Grégory Rateau | Publié le 14/04/2020 à 00:00 | Mis à jour le 14/04/2020 à 00:00
coronavirus pic pandémie roumanie
Certaines analyses montrent que la Roumanie connaîtra le pic de la pandémie de Covid-19 entre le 22 et le 26 avril, a déclaré Raed Arafat, chef du Département des services d'urgence (DSU). Cependant, les données pourraient changer, a-t-il précisé, insistant sur le fait que les mesures de prévention doivent être maintenues une fois le pic épidémiologique atteint.
 
 


«Il y a deux aspects: […] il y a une analyse qui montre que, très probablement, le pic arrivera entre le 22 avril et le 26 avril, mais cela peut changer, et cela peut arriver plus tard, cela dépend de très nombreux aspects. À ce stade, le pic est prévu pour la fin du mois d'avril, probablement début mai, mais cela peut encore changer », a déclaré Arafat, cité par News.ro.

Il a également déclaré que des mesures de prévention seraient nécessaires après le pic de la pandémie.

«L'idée de l'état d'urgence est que certaines mesures peuvent être prises. La limitation des libertés fondamentales ne peut se faire que pendant l'état d'urgence, et la mise en quarantaine d'une personne, quand cela se fait en masse […] ici, normalement, cette décision est corrélée à la présence de l'état d'urgence », a-t-il dit.

Le chef du DSU a également déclaré que plusieurs unités de soins intensifs dans le pays avaient déjà atteint les deux tiers de leur capacité à soigner des patients dans un état grave. La Roumanie comptait 204 patients atteints du Covid-19 dans un état critique et admis dans les unités de soins intensifs jusqu'au 12 avril.

«L'évolution montre que la situation n'est pas encore sous contrôle total, chaque fois qu'elle peut croître de façon exponentielle, elle se développe, nous n'avons pas encore surmonté les problèmes […] nous devons encore accepter ces mesures d'auto-isolement et réduire l'activité sociale au maximum. Ce n'est pas le moment d'aggraver la situation. Quiconque relâche ses efforts, nous expose au risque de voir la situation exploser et de ne pas pouvoir la contrôler ensuite », a déclaré Arafat dans une interview à România TV, citée par News.ro.

Il a également expliqué que les gens doivent impérativement continuer à suivre des mesures telles que le port d'un masque, le respect des règles d'hygiène et l'éloignement social.

Arafat a également déclaré que des efforts sont faits pour acheter de nouveaux ventilateurs et que les prestataires ont promis de les livrer rapidement.

Vendredi 10 avril de la semaine passée, le ministre de la Santé, Nelu Tătaru, a déclaré que le système de santé roumain pouvait traiter le nombre de cas de Covid-19 qui sont actuellement diagnostiqués mais que "deux semaines difficiles" nous attendent.

Il a expliqué que 1 723 lits de soins intensifs entièrement équipés sont encore disponibles.

"Nous n'avons pas beaucoup de cas nécessitant un ventilateur pour le moment. Nous sommes prêts, à ce stade, pour le nombre de cas que nous avons et pour le nombre de cas nécessitant des soins intensifs; nous sommes prêts pour cela. L'évolution, l'augmentation rapide ou non, d'un certain nombre de cas, nous montrera dans quelle mesure le système de santé s'adapte ou atteint à la saturation. À ce stade, nous pouvons gérer les cas que nous avons », a déclaré Tătaru.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale