Orban veut réduire les accises supplémentaires sur les carburants auto

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 28/11/2019 à 00:00 | Mis à jour le 06/05/2020 à 11:00
Photo : Inquam Photos / Octav Ganea
Le Premier ministre libéral roumain, Ludovic Orban, s'est prononcé en faveur de la suppression progressive du droit d'accise supplémentaire sur les carburants pour voitures, introduit à l'automne 2017 par l'ancien gouvernement social-démocrate dirigé par Mihai Tudose, a rapporté Profit.ro.
 
 


Le parti libéral national (PNL) d’Orban a déjà lancé un projet de loi visant à réduire les droits d’accise sur les carburants, cet été, alors que le parti ne s'attendait pas à arriver au pouvoir.


L'un des initiateurs était le nouveau ministre des Finances, Florin Citu. Orban a déclaré que bien que le droit d'accise supplémentaire «semble générer des revenus», son élimination pourrait constituer un puissant stimulant pour l'économie locale.


L'accise supplémentaire a été introduite en deux tranches de 0,16 RON par litre en 2017 et s'est traduite par une augmentation des prix du carburant pour l'utilisateur final de 1 RON par litre à plus de 5 RON par litre à ce moment-là.


PM Tudose a alors affirmé que le prix facturé à l'utilisateur final n'avait pas diminué lorsque les droits d'accise avaient été levés plus tôt en janvier 2017.


En ce qui concerne la réduction du droit d'accise de base, le projet de loi signé par le PNL et déjà adopté par le Sénat prévoit une réduction de 17% pour le diesel et de 16% pour le pétrole.


Une estimation de l'impact sur les recettes budgétaires n'était pas jointe à la facture.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale