MagicHome, le refuge pour les parents d'enfants atteints du cancer

Par Grégory Rateau | Publié le 27/11/2019 à 00:00 | Mis à jour le 27/11/2019 à 09:37
Photo : MagiCamp Facebook page
magichome refuge roumanie enfants atteints du cancer magicamp
MagicHome, un refuge qui accueillera les parents d’enfants atteints du cancer et qui se feront soigner à l’hôpital Fundeni de Bucarest - le plus grand hôpital oncologique de Roumanie - a officiellement ouvert ses portes le mardi 26 novembre. Ce projet a été mis au point en deux ans et financé par des dons privés.
 
 


L'association MagiCAMP, fondée par l'ancien ministre de la Santé, Vlad Voiculescu, et la journaliste Melania Medeleanu, a collecté 200 000 EUR par le biais d'une campagne de dons par SMS, en seulement trois semaines, en novembre 2017.


Le projet MagicHome a bénéficié d’une campagne médiatique très visible: des stars locales mais aussi des citoyens lambda se sont assis pendant une heure sur une chaise à côté d’un lit vide dans une petite chambre d’hôpital installée dans une galerie d’art du centre-ville de Bucarest, manifestant ainsi leur soutien aux parents d'enfants atteints de cancer.


Le nouveau MagicHome Fundeni a une superficie construite de 750 m², 11 chambres, 7 salles de bain et 3 cuisines. Il a nécessité d'un investissement de 700 000 EUR. Les personnes qui trouvent refuge ici bénéficient également, entre autres, d'un soutien psychologique.


Il s’agit du plus grand projet réalisé jusqu’à présent par l’association MagiCAMP, qui organise également un camp d’été pour enfants atteints du cancer près de Bucarest et plusieurs autres petits abris MagicHome à Bucarest, Cluj-Napoca, Timisoara, Craiova, Targu Mures, Iasi, Chisinau, et Vienne.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale