Les libéraux cherchent un partenaire de coalition pour former un nouveau gouvernement

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 05/11/2021 à 00:00 | Mis à jour le 05/11/2021 à 10:52
Photo : Photo: Gov.ro
florin_citu_gov.ro__0

Le Parti national libéral (PNL) roumain cherche à former une nouvelle coalition au pouvoir soit avec ses anciens alliés - le parti réformiste USR - soit avec ses anciens adversaires - les sociaux-démocrates (PSD) - pour mettre fin à la crise politique qui a débuté en Septembre lorsque l'ancienne coalition de centre-droit a éclaté.

 

Le leader libéral et Premier ministre limogé Florin Citu a rencontré mercredi 3 novembre le président de l'USR Dacian Ciolos pour discuter de ce qu'il faudrait faire pour se rapprocher des anciens partenaires de la coalition.

Après les pourparlers, Citu a déclaré qu'il était optimiste et qu'"il y a de fortes chances" de reconstruire la coalition, selon News.ro. Il a ajouté que les discussions étaient une "thérapie de groupe".

Dacian Ciolos, de son côté, était plus réservé et a suggéré que les libéraux devraient également parler aux sociaux-démocrates et ensuite décider de leurs futurs partenaires.

"Je ne le croirai pas tant que je ne le verrai pas", a déclaré Ciolos à propos de la perspective de refaire la coalition avec les libéraux.

Alors que Citu et Ciolos ont déclaré qu'ils n'avaient pas discuté de qui devrait être le prochain Premier ministre, l'USR n'est pas disposé à faire partie d'un nouveau cabinet dirigé par le chef libéral Florin Citu.

 

La crise politique qui a débuté en septembre a été déclenchée par la décision de Citu de limoger le ministre de la Justice de l'USR, Stelian Ion. Après cela, l'USR s'est retirée du gouvernement et a soutenu une motion de censure contre le Premier ministre Citu.

Il reste à voir si les deux partis sont prêts à surmonter leurs récents désaccords, étant donné qu'ils mènent toujours des campagnes l'une contre l'autre sur Internet.

Dans le même temps, une nouvelle coalition entre le PNL, l'USR et l'UDMR serait plus faible que la précédente après que 17 députés fidèles à l'ancien chef libéral Ludovic Orban ont quitté le groupe PNL le mois dernier. L'ancienne ministre du Travail, Violeta Alexandru, est la dernière sortie de l'équipe libérale. La coalition aurait également besoin de leurs voix pour le nouveau gouvernement et pour faire passer leurs initiatives par le Parlement.

Pendant ce temps, une coalition entre le PNL et le PSD aurait un soutien plus fort au Parlement. L'inconvénient pour le PNL serait que le PSD serait le partenaire dominant dans une telle coalition, laissant les libéraux avec moins de postes de ministres.

Le leader du PSD, Marcel Ciolacu, a déclaré mercredi que son parti ferait une proposition de Premier ministre au président Klaus Iohannis. Les dirigeants du PNL et du PSD devaient se rencontrer jeudi 4 novembre.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale