Les employés de Glovo Roumanie se plaignent d'avoir été licenciés par Foodpanda

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 31/05/2022 à 00:00 | Mis à jour le 31/05/2022 à 00:00
employés glovo roumanie licenciement foodpanda

Près de 40 % des employés de Foodpanda Romania ont été licenciés après que Glovo ait repris l'entreprise, bien que le nouveau propriétaire ait assuré qu'il n'y aurait pas de licenciements à la suite de la transaction.

 

Au total, 89 employés, pour la plupart des agents de centres d'appels, ont été annoncés comme licenciés plus tôt cette année, selon la publication britannique Sifted, qui cite des employés anciens et actuels de Foodpanda. Leurs emplois seront externalisés, a rapporté Profit.ro.

Les employés cités affirment qu'on leur a fourni des indices trompeurs selon lesquels personne ne perdrait son emploi. Ils affirment également que Glovo n'a pas géré le processus avec empathie.

Glovo aurait déclaré "nous ne licencierons personne", mais il le nie maintenant.

"Les représentants de Glovo sont venus en Roumanie lorsqu'ils ont annoncé la fusion. Ils nous ont dit" nous ne licencierons personne, car nous voulons construire une équipe régionale et une équipe locale ici à Bucarest. Nous voulons garder chacun parce que vous avez d'énormes résultats ici. '", a déclaré une ancienne employée de Foodpanda que Sifted appelle Julia pour préserver son anonymat.

Ses déclarations ont été confirmées par d'anciens employés de Foodpanda qui travaillent maintenant pour Glovo.

En réponse, Glovo a déclaré à Sifted que les représentants de la société "n'avaient pas fait de telles promesses ou déclarations".

Glovo a signé en mai dernier un accord avec Delivery Hero, qui exploite le service de livraison Foodpanda en Roumanie, pour acquérir les opérations de ce dernier en Roumanie, Bulgarie, Bosnie-Herzégovine, Croatie, Monténégro et Serbie pour 170 millions d'euros.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale