TEST: 2245

Le référendum enregistre une très faible participation

Par La rédaction Radio Roumanie Internationale | Publié le 08/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 08/10/2018 à 07:17
arnaud-jaegers-253360-unsplash

Ce week-end, près de 19 millions d'électeurs roumains, y compris des expatriés, étaient attendus aux urnes dans le cadre du référendum pour la redéfinition de la famille. Ils devaient se prononcer sur la redéfinition de la famille dans la Constitution, qui ne sera plus définie en tant que mariage entre époux mais mariage entre un homme et une femme.

 

 

Selon les données fournies par le Bureau central électoral, la présence aux urnes, dimanche, 5 heures avant la fermeture du vote, était de 15,21%, la plupart des électeurs ayant voté en milieu urbain. Les expatriés roumains se sont vus remettre à leur disposition 378 bureaux de vote au total dont la plupart ouverts en Italie, Espagne, République de Moldova, Etats-Unis, Royaume Uni ou encore en France. Ils ont commencé à voter vendredi au soir en Nouvelle Zélande et les urnes fermeront ce lundi matin sur la Côte ouest des Etats-Unis ainsi qu'au Canada. Voté déjà par le Parlement, le projet de révision de la Constitution repose sur une initiative citoyenne qui a collecté plus de 3 millions de signatures favorables à cette nouvelle définition.

 

Pour être validé, le référendum doit avoir une participation d'au moins 30% des électeurs avec 25% de votes valables. Selon l'AFP, « les sociaux-démocrates au pouvoir, comptent sur ce scrutin pour mobiliser la Roumanie rurale et conservatrice, le cœur de leur électorat, alors que le parti est en perte de vitesse, accusé de vouloir affaiblir la lutte contre la corruption et de contrôler la justice qui a dernièrement épinglé nombre de ses élus.

 

Les résultats définitifs du référendum sont attendus aujourd'hui-même au moment où Liviu Dragnea doit justement comparaître pour son procès en appel dans une affaire d'emplois fictifs qui lui a valu trois ans et demi de prison ferme en première instance ».

 

2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Dan lun 08/10/2018 - 19:34

Le PNL et l'ALDE aussi ont parié sur un cheval boiteux. Une ONG obscure *La coalition pour la famille* avec un financement douteux + l'armée des popes mise au travail par le pouvoir + les partis politiques qui voulaient gagner du capital électoral, ont bricolé un mariage entre la carpe et le lapin. Eh bien, c'est loupé les gars. Aujourd'hui c'est gueule de bois et dérobade. N'empêche, si le oui l'aurait emporté, la chasse aux sorcières battait son plein ce jour. Mais on doit rester vigilants !

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu lun 08/10/2018 - 16:52

Ben Liviu, tu as encore pris une baffe! Toi qui pensait que les roumains se précipiteraient aux urnes, c'est raté! Tu avais pourtant le soutien de tous les ensoutanés du pays, ça n'a pas suffit! En plus, pour ce référendum tu as claqué 43 millions d'euros, avec cet argent tu aurais pu réparer des écoles, des hôpitaux. Pour toi c'est une mauvaise semaine, aujourd'hui tu vas passer au tribunal, débrouillard comme tu l'es, tu vas encore arriver à t'en sortir.

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale