Dimanche 27 septembre 2020

Le Président du Sénat roumain perd son siège après 3 mois de mandat

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 24/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 24/01/2020 à 00:00
Photo : lona Andrei/ Inquam Photos
teodor melescanu politique roumanie présidence du Sénat polémique

La Cour constitutionnelle de Roumanie (CCR) a statué mercredi 22 janvier que l'élection de Teodor Melescanu à la présidence du Sénat, en septembre dernier, était inconstitutionnelle, selon Agerpres.

 



Melescanu, membre de l'Alliance libérale démocratique (ALDE), a été élu à la tête du Sénat par le Parti social-démocrate (PSD) après que l'ADLE se soit retirée de l'alliance avec le PSD.



Cette décision faisait partie des tentatives des sociaux-démocrates de maintenir en place le gouvernement du Premier ministre Viorica Dancila et elle a été contestée par l'ALDE comme illégale car Melescanu n'avait pas été approuvé par les libéraux-démocrates comme étant leur candidat.



La Cour constitutionnelle a statué en séance plénière sur l'inconstitutionnalité de la décision du Sénat 36/2019 pour l'élection du président du Sénat, après une plainte déposée par 33 sénateurs.



"À l'issue des délibérations, la Cour constitutionnelle, à la majorité des voix, a admis l'objection et a estimé que la décision du Sénat n ° 36/2019 pour l'élection du Président du Sénat était inconstitutionnelle", indique le procès-verbal de la décision.



Le président du Sénat, Melescanu, a déclaré en réponse à la décision du CCR qu'il ne prendrait aucune mesure avant la publication de la décision détaillée.

 

 

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Francfort Appercu
INTERVIEW

Philippe Jacq : « Le théâtre est un grand vecteur de culture »

Ses apparitions remarquées sur le petit écran et au théâtre en France et en Allemagne ne nous ont pas laissés indifférents. Il revient sur scène avec « Le Bonheur » à Francfort et Wiesbaden. Entretien