Mercredi 11 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le marché de Noël de Bucarest déclenche une querelle politique

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 20/11/2019 à 21:38 | Mis à jour le 20/11/2019 à 21:48
marché de Noël de Bucarest querelle politique

L’édition de cette année du marché de Noël de Bucarest ouvrira sur la place Constitutiei le 28 novembre, le jour même où les lumières de Noël s’allumeront dans la capitale. Le marché de Noël restera ouvert jusqu'au 26 décembre.

 



Les visiteurs trouveront au marché un sapin de Noël de plus de 30 mètres, un manège, une patinoire et plus de 130 stands proposant des produits traditionnels, du vin chaud, des objets artisanaux, des décorations de saison, des vêtements traditionnels, des jouets et autres articles.

Les enfants pourront assister à des ateliers créatifs à la Maison du Père Noël, où ils pourront également déposer les lettres pour le Père Noël qui arrivera au marché le 13 décembre.

Des concerts et des programmes spéciaux seront disponibles pour la fête nationale roumaine, le 1er décembre, et pour Noël. Lors de l’ouverture du marché, des spectacles seront donnés par la chorale de la radio pour enfants, Lidia Buble, Voltaj, Loredana et Banda Agurida. Parmi les artistes prévus citons Horia Brenciu & HB Orchestra, tefan Bănică, Viţa de Vie, Vunk, Voltaj, Bere Gratis, Holograf, Phoenix, Moonlight Breakfast, Antract, Damian Drăghici & Brothers, Ovidiu Komornyik & OK Band, Nicole Cherry, Connect-R, Bosquito, Elena Gheorghe Band, Stefan Hruşcă, Narcisa Suciu, Grigore Leşe, Fuego, Irina Loghin et d'autres.

Ceux qui visitent la foire peuvent donner des livres et des jouets pour les enfants défavorisés à un point de donation installé près de l’entrée de la Maison du Père Noël.

La foire sera ouverte tous les jours de 11h00 à 22h00.

Le marché de Noël de Bucarest, qui fait partie du réseau européen des marchés de Noël, est organisé par la mairie de Bucarest via le centre Creart.

Les coûts liés à l'organisation de la manifestation sont au centre d'une querelle politique entre le maire de Bucarest, Gabriela Firea, et les représentants de l'Union Sauvez la Roumanie (USR).

L'USR Bucarest a déclaré que le marché était le plus cher de l'histoire de la ville et arrivait à un moment où les résidents de la capitale étaient touchés par le dysfonctionnement du réseau de distribution de chauffage et les budgets d'investissement réduits.

“Gabriela Firea organise le marché de Noël le plus cher de ces quatre dernières années et probablement le plus cher de l'histoire de Bucarest. Les acquisitions actuellement effectuées par la mairie pour le marché de Noël de cette année s’élèvent à 5,6 millions de RON (1,2 million d’euros). Et la somme augmentera à l'approche du mois de décembre. De plus, ces contrats ne couvrent pas les honoraires des artistes, qui sont illégalement gardés secrets. Par comparaison, en 2018, le marché de Noël avait coûté 850 000 EUR et en 2017, 800 000 EUR », a déclaré l'USR selon News.ro.

À son tour, le maire Firea a déclaré que les coûts de cette année ne dépassaient pas ceux des éditions précédentes. "Il est déshonorant de transformer un tel événement en sujet politique", a-t-elle déclaré, ajoutant que toutes les dépenses liées à l'événement seraient rendues publiques. Elle a également déclaré que les honoraires des artistes n’étaient pas publiés dans le Système électronique pour les acquisitions publiques (SCIAP), non pas parce qu’ils étaient gardés secrets, mais parce qu’ils avaient été établis au moyen de contrats de droit d’auteur.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Dan jeu 21/11/2019 - 08:31

Qu'est-ce qu'on fait pas pour amasser les voix des votants aux élections locales de l'année prochaine...:-(

Répondre

Actualités

Le PNL veut mettre fin aux "pensions spéciales"

Le Parti libéral au pouvoir (PNL) en Roumanie a décidé de "mettre fin" aux "pensions spéciales", à savoir les pensions accordées pour d'autres motifs que les contributions personnelles au système de s

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES – Les meilleures stations de ski

La neige n’est pas forcément synonyme de trafic infernal, de gadoue et de chaussettes trempées, c’est aussi la promesse d'un peu de silence, de paysages immaculés, s’étendant à perte de vue. Alors sui

Expat Mag

Berlin Appercu
SOCIÉTÉ

La grève générale française vue par la presse allemande

La grève générale du 5 décembre et les contestations du projet de réforme des retraites envisagé par le gouvernement français attise la curiosité de la presse allemande. Petit tour d'horizon.