TEST: 2245

Le 1er vice-président de la CE envoie un nouvel avertissement à la RO

Par Grégory Rateau | Publié le 03/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 03/10/2018 à 06:53
Photo : Flickr
16003823435_fecfb5d262_b

Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne, a fait part de nouvelles préoccupations concernant la réforme de la justice en Roumanie et a mis en doute la procédure qui a conduit à la destitution de la procureur en chef de la DNA chargée de la lutte contre la corruption, Laura Codruta Kovesi.

 

 

Timmermans a participé lundi à une réunion de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen, qui a analysé les événements récents en Roumanie. Il a déclaré que les initiatives des autorités roumaines visant à modifier les lois sur la justice et les codes pénaux avaient suscité des préoccupations à la fois en Roumanie mais aussi sur le plan international.

 

"De nombreux Roumains s'inquiètent du fait que les modifications proposées à ces lois pourraient saper les longs efforts déployés pour lutter contre la corruption et assurer l'indépendance de la justice, et la Commission européenne partage ces préoccupations", a déclaré Timmermans, selon Mediafax. Il a ajouté que le Parlement roumain n’a montré aucun signe indiquant son intention de répondre aux recommandations d’organes internationaux tels que le GRECO (Groupe d’États contre la corruption) et la Commission de Venise.

 

Les lois de la justice sont «cruciales pour que les procureurs puissent mener à bien leurs enquêtes et pour que les juges puissent prendre des décisions dans des dossiers de corruption de haut niveau», a-t-il déclaré.

 

Il a également souligné le fait que, malgré les progrès parfois spectaculaires de la Roumanie dans la réforme de la justice et la lutte contre la corruption, il existait maintenant un risque réel que les choses se déroulent de manière à affecter la démocratie en Roumanie et la place du pays dans l’UE. Timmermans a indiqué que les événements récents figureront dans le prochain rapport établie par le mécanisme de coopération et de vérification (MCV).

 

Le responsable de la CE s'est également interrogé sur le mécanisme par lequel Laura Codruta Kovesi avait été déstituée de ses fonctions à la direction nationale anti-corruption (DNA) et il a aussi souligné que la Roumanie n'avait pas suivi les recommandations formulées dans les précédents rapports du MCV concernant des "procédures robustes" pour la nomination et la révocation des procureurs. Il a souligné que les activités de la DNA étaient l’une des principales raisons du rapport positif du MCV de janvier 2017. Timmermans s’inquiète également de la procédure d’évaluation du procureur général roumain, récemment lancée par le ministère de la Justice.

 

Le ministre roumain de la Justice, Tudorel Toader, a déclaré que les inquiétudes concernant les codes pénaux et les lois sur la justice étaient "prématurées", celles-ci n'ayant pas encore été achevées. Liviu Dragnea, chef du parti au pouvoir, le PSD, a déclaré qu'il était déçu que "la Roumanie ait été condamnée avant que les preuves ne soient analysées" et qu'elle ait été "brutalement menacée" selon Mediafax.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/ec-first-deputy-president-sends-new-warning-to-romania-on-justic

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

PHILIPPE MEYER mer 03/10/2018 - 10:38

Pendant ce temps , macron se permet de nommer les procureurs et de caser ceux qui lui plaisent pas. Et l'UE vient donner des leçons a la Roumanie... Je ne parle même pas des censures continues sur les réseaux sociaux La Roumanie manque de main d'oeuvre qualifiée, les allemands piquent le meilleur de l'intelligence et du professionnalisme roumain. Il est temps de penser a quitter cette UE telle qu'elle est....

Répondre
Commentaire avatar

roundtrip jeu 04/10/2018 - 20:35

Si le Banquier Macron ne faisait que cela ...Il est sur ordre de la CE cette bande de crapules de néolibéraux auto proclamés en train de détruire notre modèle social qui les dérange .La marche forcée vers l'uniformisation des salaires de type roumain ou bulgare et des retraites de misère pour les français.tous les acquis sociaux balayés par l'ordo libéralisme. La corruption est dans les gènes des pays de l'Est et ce n'est pas une procureuse qui va y changer grand chose.et ne parlons surtout pas de la corruption française donneuse de leçon qui atteint des sommets stratosphérique... Pour ce qui est des allemands c'est eux les patrons de l'Europe par délégation des USA qui règnent sur le monde grace à la monnaie de singe qu'est le dollar et grace à un budget de 600 milliards de dollars/ an consacrés à leur armée prete à déclencher la 3eme guerre mondiale et à nous embarquer nous français dans cette galère sans que nous ayons à demander quoi que ce soit. Roumains virer les missiles de Deveselu car la paix en Europe est menacée et reviser votre position de toutous docile baladés en laisse par la C.E . Vos politicards ont déjà tout brader dans votre pays garder au moins votre dignité.demander la révision des traités imposés par cette Europe égoiste

Répondre
Commentaire avatar

Nonoscu mer 03/10/2018 - 10:19

Oh, Liviu, détrompe toi! C'est pas après la Roumanie que l'Europe est attentionnée actuellement, c'est après toi et ta bande, Liviu!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale