TEST: 2245

Lauréats du concours George Enescu dans les sections violon et piano

Par Grégory Rateau | Publié le 25/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 25/05/2021 à 00:00
Photo : Andrei Gandac, courtesy of the George Enescu Competition
La sud-coréenne Yeon-Min Park gagne le Concours George Enescu 2020/2021

La sud-coréenne Yeon-Min Park (sur la photo d'ouverture) est la grande vainqueur de la finale de piano du Concours George Enescu 2020/2021, qui s'est tenu à Bucarest.

 

Elle a reçu le premier prix suite à une interprétation du Concerto pour piano n°3 de Rachmaninov en ré mineur op. 30. Elle était accompagnée par l'Orchestre philharmonique George Enescu, dirigé par John Axelrod. Elle a également reçu une mention spéciale du jury pour la meilleure interprétation d'une sonate d'Enescu en demi-finale.

La Roumaine Adela Liculescu est arrivée deuxième, tandis que la Polonaise Marcin Wieczorek s'est classée troisième. Liculescu a interprété le Concerto pour piano n ° 1 de Tchaïkovski en si bémol mineur op. 23. Wieczorek a interprété le Concerto pour piano n ° 1 de Chopin en mi mineur op. 11.

Le jury de la section piano était présidé par Cristina Ortiz et comprenait Dana Borsan, Hyoung-Joon Chang, Philippe Dinkel, Peter Jablonski, Andrei Pisarev, Roland Pöntinen, Josu de Solaun et Zhe Tang.

La valeur des prix de la section Piano s'élevait à 30 000 EUR. Le premier prix était de 15 000 euros, le deuxième à 10 000 euros et le troisième à 5 000 euros.

Dans la section violon, le roumain Valentin Serban a remporté le grand prix avec une interprétation du Concerto pour violon de Sibelius en ré mineur op. 47. Il était accompagné de l'Orchestre philharmonique George Enescu, dirigé par Wilson Hermanto.

 

valentin serban
Valentin Serban

 

Jaewon Wee de Corée du Sud est arrivé deuxième, et le troisième prix est allé à Tassilo Probst d'Allemagne. Le lauréat de la deuxième place a interprété le Concerto pour violon de Brahms en ré majeur op.77, tandis que Probst a interprété le Concerto pour violon de Tchaïkovski en ré majeur op. 35.

Le jury de la section violon était présidé par Dmitry Sitkovetsky et comprenait Remus Azoitei, Koichiro Harada, Silvia Marcovici, Mihaela Martin, Igor Petrushevski, Eduard Schmieder et Krzysztof Wegrzyn.

La valeur des prix de la section violon s'élevait à 30 000 euros. Le premier prix valait 15 000 euros, le deuxième 10 000 euros et le troisième 5 000 euros.

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale