Mardi 20 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Russie ciblera les pays qui accueillent des missiles américains

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 26/10/2018 à 00:00 | Mis à jour le 26/10/2018 à 10:21
Photo : Wikipedia / The Presidential Press and Information Office
2018_inauguration_of_Vladimir_Putin_01

Si les Etats-Unis déploient des missiles à portée intermédiaire en Europe, la Russie devra cibler les pays susceptibles de les accueillir, a averti le président russe Vladimir Poutine le 24 octobre, selon l'agence Associated Press.

 

La déclaration intervient alors que le président des États-Unis, Donald Trump, a déclaré ce week-end que les États-Unis se retireraient d'un traité sur les armements nucléaires signé en 1987 avec la Russie . Le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF) interdisait les missiles lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 et 5 500 km.

 

Poutine a déclaré qu'il espérait que les États-Unis ne continuerait pas la mise en place de missiles à portée intermédiaire en Europe. Il a qualifié cette initiative de répétition de la crise de la guerre froide des années 80, lorsque les deux pays ont déployé des missiles à portée intermédiaire en Europe.

 

Les pays européens qui acceptent d'accueillir de tels missiles doivent comprendre qu'ils exposent leur territoire à d'éventuelles attaques, en guise de frappe de représailles, a déclaré Poutine. Il a dit qu'il ne comprenait pas pourquoi l'Europe devrait être amenée à "un si grave danger".

 

Tout en rejetant l'affirmation du président américain selon laquelle la Russie aurait violé le traité INF, Poutine a déclaré que les installations de défense antimissile américaines en Roumanie peuvent disposer de "missiles de croisière à portée intermédiaire juste avec un petit logiciel informatique".

source : https://www.romania-insider.com/putin-russia-target-countries-hosting-us-intermediate...

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
5 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jihème ven 26/10/2018 - 22:37

Apparemment, mon précédent commentaire, fortement argumenté sur les relations OTAN-UE et Russie semble n'avoir pas eu l'heur de plaire. A moins qu'il n'ait pas encore été "modéré"...

Répondre
Commentaire avatar

roundtrip ven 26/10/2018 - 08:59

On peut ne pas ètre d'acord avec les méthodes Poutine mais force est de constater qu'il mets en place un juste équilibre face à l'hégémonie américaine et à l'anti poutinisme européen. En 1962 nous étions à deux doigts d'une guerre nucléaire après la mise en place des rampes de lancement de missiles à Cuba . Maintenant il est tout à fait normal que ceux qui poussaient des cris d'orfraie lorsque des missiles pointaient vers les USA puissent à grand renfort de tapage médiatique et d'inauguration en grande pompe couvrir les sols européens notamment le polonais et le roumain de batteries de missiles nucléraire au prétexte qu'il faut se défendre face au péril iranien . La volonté américaine est de combattre la Russie par tous les moyens: économique financier et bien sûr militaire . Nous français par la faute de nos dirigeants incompétents sommes intégrés dans l'OTAN et à ce titre nous serions amenés à prendre part au conflit si pour notre malheur la 3eme guerre mondiale éclatait. Laissons les roumains ou les polonais régler leurs conflits tout seuls face aux russes puisqu'ils ont des griefs contre eux depuis des années. Qu'ils prennent leurs responsabilités tout en sachant que Poutine annonce maintenant à juste titre qu'ils sont en première ligne et qu'il ne les épargnera pas. Roumains votre avenir et celui de vos enfants est menacé ! signez une pétition pour que vos irresponsables hommes et femmes politique demande aux USA de retirer leurs missiles de Deveselu.

Répondre
Commentaire avatar

lola ven 26/10/2018 - 11:19

n'importe quoi...les roumains ne veulent plus de la Russie de leur mafia, ça suffit 50 ans de communisme imposé aux pays de l'Est, à commencer par Stalin jusqu'à de nos jours, ça suffit la dictature, ça suffit les menaces, ça suffit les crimes, ça suffit le bolchevisme , ça suffit tout court. Les ingérences russes aussi bien dans les pays de l'Est que dans toute l'Europe, que ce soient économiques, sociales, doivent cesser, La Roumanie de par sa position géographique est fragilisée, elle ne peut pas se défendre toute seule, on préfère milles fois l'OTAN que la mafia russe. Bravo les américains! Guerre froide vous dites? Ce sera pas la première fois que je sache. Peut être que l'Europe s'expose à des dangers face à la Russie, mais aussi Poutine expose son peuple au même risque!!!! Il était temps que ce type descend de son piédestal et qu'il prenne sa part de fessées...

Répondre
Commentaire avatar

lola ven 26/10/2018 - 10:54

n'importe quoi... le peuple roumain ne veut plus des russes après Stalin et le communisme qu'ils ont imposé aux pays de l'est depuis les années 50... la Roumanie est un pays trop petit pour se défendre tout seul face à la Russie; de par sa position géographique elle est fragilisée mais on préfère milles fois l'OTAN que la mafia russe. L'idée est que l'expansion russe doit cesser, bravo les américains! Les roumains les encouragent vivement .Les ingérences russes, aussi bien dans les pays de l'est que dans toute l'Europe, que se soient économiques, sociales ,(et beaucoup d'autres qui dépassent notre imagination), sont inacceptables...

Répondre
Commentaire avatar

Jihème ven 26/10/2018 - 18:56

Depuis la fin de l'URSS et du Pacte de Varsovie, la Russie, par la voie de Gorbachev, avait proposé à l'Europe une alliance militaire dans le cadre de ce qu'il appelait la "Maison commune", proposition de partenariat que Poutine - et qu'on l'aime ou qu'on ne l'aime pas ne change rien à l'affaire - avait lui-même et à son tour proposé, sous une autre appellation. "On" leur a toujours opposé une fin de non-recevoir au lieu de les prendre au mot. De même à propos de l'affaire ukrainienne, où, pour sauver ce pays endetté, Poutine avait proposé un partenariat à l'Europe en faveur de l'Ukraine. On l'a traité par le mépris pour tenter de tirer l'Ukraine d'un seul côté. On sait ce qui s'est passé depuis et de quelle façon trouble le pouvoir a changé de mains dans ce pays-là. Et l'OTAN continue à multiplier les bases militaires autour de la Russie. Comment celle-ci doit-elle le prendre ? L'Europe, si elle était capable d'une politique indépendante, alors qu'elle est menacée dans sa propre survie démographique et en tant que civilisation par la marée migratoire de plus en plus préoccupante, n'aurait donc aucun partenariat stratégique, économique et culturel à envisager avec une Russie qui n'est plus l'URSS pour faire face à cette menace commune ? Relancer la guerre froide, renvoyer la Russie vers la Chine, qui est aussi à terme une menace pour elle, est une aberration et un risque de suicide collectif. Nos dirigeants incultes et à courte vue sont incapables d'une vision stratégique à long terme des intérêts de notre continent.

Répondre