La Roumanie signale les deux premiers cas de variole du singe

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 15/06/2022 à 00:00 | Mis à jour le 15/06/2022 à 14:56
Un homme se sent malade et se tient la tête

Un homme de 26 ans originaire de Bucarest a reçu un diagnostic de la variole du singe le lundi 13 juin, faisant de lui le premier cas du pays. Le deuxième cas a été confirmé un jour plus tard chez un homme de 32 ans.

 

Le premier patient a commencé à avoir des symptômes il y a 5 jours, et il s'est présenté à l'hôpital, où il a été diagnostiqué le 13 juin et a ensuite été mis en isolement et soumis à un traitement. La confirmation pour le deuxième patient est intervenue le 14 juin. Les deux hommes sont en bon état. Ils resteront hospitalisés et isolés pendant 21 jours au total. Une enquête épidémiologique est menée par le Département de la santé publique de Bucarest, mais pour l'instant, il semble que le premier patient ait été infecté par son partenaire, qui s'est récemment rendu dans plusieurs pays d'Europe où il y a un nombre élevé de cas d'infection de cette maladie.

 

1.000 cas confrimés de variole du singe dans 29 pays du monde 

La semaine dernière, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que le risque de propagation du virus à la variole du singe à de plus en plus de pays non endémiques est réel. Selon le président de l'OMS, Tedros Adhanon Ghebreyesus, plus de 1.000 cas ont été confirmés dans 29 pays où la maladie n'est pas endémique, la plupart des cas étant concentrés au Royaume-Uni, en Espagne, au Portugal, en Allemagne et au Canada. Pourtant, l'OMS n'a pas émis de recommandation de restrictions de voyage et de commerce pour le moment.

Vers la fin du mois de mai, le ministre roumain de la Santé Alexandru Rafila a annoncé que la Roumanie achèterait environ 1.000 doses du vaccin contre la variole connu sous le nom d'Imvamune ou Imvanex, afin de se préparer à toute éventuelle apparition de la variole du singe pour faire face à d'éventuels cas. Bien que le vaccin n'ait pas été formulé spécifiquement pour la variole du singe, il s'est jusqu'à présent avéré efficace.

Lors de la dernière déclaration publique du ministère de la Santé, il a été dit que le vaccin arrivera en Roumanie une fois que la Commission européenne aura finalisé l'achat et que la Roumanie recevra environ 2.500 doses. Les représentants du ministère ont précisé que le vaccin est fourni par un fabricant américain et n'est actuellement disponible qu'en petites quantités.

 

Qu'est ce que la variole du singe ? 

La variole du singe est une infection virale rare avec infection humaine accidentelle, survenant principalement en Afrique de l'Ouest et centrale suite à un examen physique avec un rongeur ou un primate infecté. Elle est causée par un orthopoxvirus, apparenté aux virus de la variole et de la varicelle.

Entre les personnes, il se transmet par contact physique étroit avec les lésions ou les fluides corporels d'une personne infectée, ou par contact avec des matériaux qui ont touché une personne infectée. De nombreux cas ont été détectés grâce à la surveillance des MST, mais on ne sait pas si le virus peut se propager par les sécrétions vaginales et le sperme. De plus, une personne est considérée comme contagieuse pendant la période où elle est symptomatique, mais on ignore actuellement si la variole du singe peut être transmise par des porteurs de virus qui ne présentent aucun symptôme.

 

Des symptômes variés pour la variole du singe 

Les symptômes sont pour la plupart légers, mais inconfortables, et comprennent des lésions, des démangeaisons très douloureuses sur tout le corps, de la fièvre, des frissons, des maux de tête, des douleurs musculaires, des ganglions lymphatiques enflés et de la fatigue. Il n'existe actuellement aucun remède, mais l'OMS affirme que la maladie se limite d'elle-même et disparaîtra d'elle-même après une durée typique de 2 à 4 semaines. Ce virus n'est pas considéré comme dangereux, avec seulement environ 3 à 6% des cas signalés ayant été mortels dans les pays d'endémie ces derniers temps.

Le ministère de la Santé a déclaré que « toute maladie pendant un voyage ou au retour d'une zone d'endémie doit être signalée à un médecin spécialiste, y compris des informations sur tous les voyages et les antécédents de vaccination récents », et que « toute personne qui développe une éruption cutanée inhabituelle doit consulter un docteur".

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale