La Roumanie gardera le vaccin AstraZeneca et entame sa 3ème phase

Par Grégory Rateau | Publié le 15/03/2021 à 00:00 | Mis à jour le 15/03/2021 à 00:00
AstraZeneca roumanie 3ème phase

La Roumanie continuera d'utiliser les trois vaccins - Pfizer, Moderna et AstraZeneca - dans la campagne nationale de vaccination, malgré les récentes controverses liées à un lot de vaccins AstraZeneca, a déclaré le Premier ministre Florin Citu dans un communiqué de presse. Il a déclaré que l'Agence européenne des médicaments a également recommandé que la campagne de vaccination se poursuive avec les trois vaccins et qu'il fait confiance aux experts.

 

La déclaration du Premier ministre roumain est intervenue après que le comité qui coordonne la campagne nationale de vaccination - CNCAV - ait rapporté que la Roumanie avait déjà utilisé des milliers de doses de vaccin AstraZeneca provenant d’un lot qui avait été suspendu en Italie et suite aux décès de deux personnes après vaccination. Plus précisément, la Roumanie a déjà utilisé 77 000 doses de ce lot avant de suspendre l'utilisation pour quelque 4 200 doses qui restaient, par précaution maximale, selon Valeriu Gheorghita, responsable de la CNCAV.

Cependant, alors que les autorités centrales ont laissé entendre que l'utilisation des 77000 doses ne posait aucun problème, la Direction de la santé publique (DSP) de la région de Gorj a annoncé vendredi qu'un homme de 47 ans décédé un jour après la vaccination avait été vacciné avec un dose du vaccin AstraZeneca appartenant au lot maintenant suspendu. Cependant, le directeur du DSP Gorj, Narcis Stoian, a déclaré qu’il n’y avait aucun lien direct entre le vaccin et la mort de l’homme, a rapporté Hotnews.ro.

Valeriu Gheorghita a également déclaré que la personne était décédée des suites d'une crise cardiaque et que l'autopsie avait révélé qu'il avait subi des pré-AVC dans le passé, bien que ces derniers n'aient nullement été enregistrés dans son dossier médical.

Il reste à voir si ces déclarations rétabliront la confiance dans le processus de vaccination, car de nombreux Roumains étaient indécis quant à la prise du vaccin avant même les récents événements.

Le Premier ministre Florin Citu a accusé les campagnes contre les mesures prises par le gouvernement pour remédier à cette situation. «L’année dernière, il y a eu une campagne contre les mesures prises par le Gouvernement pour arrêter la pandémie. Il y a une campagne contre le port de masques dans les espaces publics. Il y a une campagne contre les mesures de distanciation. Il y a une campagne contre la vaccination. De mon point de vue, ces actions sont similaires à celles des terroristes », a déclaré Citu, ajoutant que les autorités et les gens devraient toujours regarder ce que disent les spécialistes.

La Roumanie entamera la troisième phase de sa campagne nationale aujourd'hui, le lundi 15 mars, lors de l'ouverture de la plateforme d'enregistrement des vaccins en ligne pour le grand public. Jeudi 11 mars, le Premier ministre Florin Citu a laissé entendre que la Roumanie utilisera principalement le vaccin Pfizer dans le mois à venir, le pays s'attendant à recevoir 3 millions de doses de ce vaccin en avril.

 

 

 

 

 

 

source

Sur le même sujet
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale