Mardi 24 novembre 2020

La RO aura un système national de surveillance de la qualité de l'air

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 15/10/2020 à 00:00 | Mis à jour le 15/10/2020 à 10:47
Photo : marcinjozwiak / Pixabay
 Roumanie système national surveillance air

La Roumanie disposera d'un système national de surveillance de la qualité de l'air qui sera développé dans le cadre d'un projet financé par l'UE, a annoncé le ministère de l'Environnement. Dans un premier temps, le nouveau système sera testé d'ici 2023 dans trois villes pilotes.

Le ministre de l'Environnement, Costel Alexe, a signé ce mardi 13 octobre le contrat de financement de plus de 81 millions de RON pour améliorer le système national d'évaluation et de surveillance de la qualité de l'air. La majeure partie de l'argent, à savoir environ 74 millions de RON, sera constituée de fonds européens non remboursables.

"Je pense que l'air sera l'un des plus grands défis pour les autorités locales et centrales au cours des dix prochaines années. Je suis heureux que la Roumanie dispose d'un système de prévision de la qualité de l'air auquel tout le monde peut accéder sur son téléphone et qui peut même être inséré dans les programmes télévisés, après les prévisions météorologiques », a déclaré Costel Alexe lors de la conférence de presse marquant la signature de l'accord de financement.

"Ce sera la seule prévision officielle en Roumanie car les données du système sont basées sur des systèmes de mesure de la qualité de l'air accrédités au niveau européen. Avec une telle prévision, les gens pourront mieux planifier leurs activités en plein air, et les autorités pourront imposer des mesures à court terme où des actions immédiates peuvent être prises », a-t-il ajouté.

D'ici 2023, le système de prévision sera testé dans trois villes pilotes: Ploiesti, Brasov et Iasi. Ensuite, le système sera mis en place au niveau national.

Le contrat signé mardi financera également 17 des 60 nouvelles stations qui seront ajoutées au réseau national de surveillance de la qualité de l'air, a indiqué le ministère de l'Environnement. Les 43 autres nouvelles stations seront financées par l'Administration du Fonds pour l'Environnement (AFM).

"65% d'entre eux seront situés à Bucarest, la ville la plus polluée de Roumanie. Ici aussi, à partir du budget de l'AFM, nous développerons un réseau de 50 capteurs pour mesurer la qualité de l'air. 30 autres villes du pays auront également de nouvelles stations, au début de l'année prochaine, qui mesureront les niveaux de pollution de l'air », a déclaré le ministre Alexe.

À l'heure actuelle, le Réseau National de Surveillance de la Qualité de l'Air compte 148 stations.

L'ensemble du projet financé par l'UE sera mis en œuvre d'ici 2023.

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

La tête dans les étoiles avec Claudie Haigneré

A Singapour, dans le cadre du festival vOilah! 2020, une conférence en ligne a été organisée pour recueillir le témoignage de femmes scientifiques. Lepetitjournal.com a rencontré l’une d'elles.