TEST: 2245

La Cour roumaine interdit la chasse de 36 espèces d'oiseaux sauvages

Par Grégory Rateau | Publié le 25/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 25/08/2020 à 00:00
Cour de justice interdit chasse 36 espèces d'oiseaux sauvages protégées roumanie

La cour d'appel de Brasov a décidé le 20 août dernier que les quotas de chasse pour 36 espèces d'oiseaux sauvages en Roumanie seraient suspendus pendant la saison allant de 2020 jusqu'à 2021, a annoncé la Société ornithologique roumaine (SOR).

 

Cela signifie que la chasse d'espèces d'oiseaux telles que le pigeon ramier, la tourterelle, la tourterelle européenne, la caille commune, l'alouette eurasienne, le colvert, la sarcelle eurasienne, le canard touffeté, la lande commune, la bécasse eurasienne , la pie eurasienne ou le geai eurasien est interdit pendant toute la saison 2020-2021.
La décision, qui a été rendue publique à la suite d'une action en justice ouverte par l'association Alliance pour la lutte contre les abus, n'est pas définitive mais est exécutoire selon la loi depuis le 20 août dernier.

L'association Alliance pour la lutte contre les abus a contesté plusieurs articles de l’ordonnance no. 1400 / 13.07.2020 approuvant les quotas de récolte pour certaines espèces de faune d'intérêt pour la chasse et pour lesquelles la chasse est autorisée durant la période 2020-2021, ainsi que les annexes de l'arrêté, qui contiennent les quotas de chasse approuvés pour les 40 espèces d'oiseaux sauvages qui pourront être abattues selon la législation en vigueur.

«La décision de la Cour est très probablement liée au fait qu’il n’existe toujours pas de méthodologie claire pour établir ces quotas de chasse. La Société ornithologique roumaine (SOR) a attiré l'attention des autorités grâce à d'innombrables discours directement adressés au ministère de l'Environnement et des Eaux et Forêts, sur le fait que la procédure par laquelle les quotas de chasse sont établis n'est pas légale. Selon la loi, l'État roumain doit calculer les quotas de chasse sur la base de méthodologies claires et ainsi déterminer le nombre d'individus qui peuvent être abattus sans affecter la population de cette espèce », a déclaré le biologiste SOR Dorin Damoc.

L'action ouverte devant le tribunal de Brasov n'est pas la première initiée par l'association Alliance pour la lutte contre les abus. En 2019, l'ONG a obtenu en justice l'interdiction de chasser les alouettes et trois autres espèces d'oiseaux en Roumanie pendant la saison 2019-2020.

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

JPS mar 25/08/2020 - 16:05

Je viens d'être confronté a un séjour de mon ex femme dans un hôpital a Arad en Roumanie, et je dois dire que je suis atterré par ce que j'y ai découvert, on en ai encore aux condition d'il y a 50 ans en arrière en France, je pense qu'il serait intéressant que votre équipe enquête sur le sujet, car il y a vraiment URGENCE, il s'agit d'un service de orthopédie dans l'hôpital publique c'est vraiment consternant........5 personnes par chambre avec un lavabo, le frigidaire dans le couloir avec la porte qui vous tombe dessus quand vous l'ouvré, il n'y a pas de w-c handicapé, donc pas moyen d'entré avec un fauteuil roulant, et le fauteuils sont en plus pour la majorité avec des pneus déjanté, et je pourrai vous en dire encore plus sur le personnel hospitalier qui préfère mettre des couches au malade plutôt que de les emmener aux toilettes, c'est vraiment consternant, sans compter les disputes avec violence dans le service du personnel "bagarre et coups portés sur une femme par un homme éconduit sur sa virilité........merci de me tenir informé........

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale