Mardi 14 juillet 2020

La BNR propose une baisse des taux directeurs pour aider l'économie

Par Grégory Rateau | Publié le 31/05/2020 à 18:00 | Mis à jour le 31/05/2020 à 18:00
la BNR décide une nouvelle baisse des taux directeurs pour aider l'économie à se remettre de COVID-19 roumanie

La Banque nationale de Roumanie (BNR) a décidé vendredi 29 mai de ramener le taux directeur de 2% à 1,75% par an à compter du 2 juin 2020.

 



Le conseil d'administration de la banque centrale a également abaissé le taux de la facilité de dépôt de 1,5% à 1,25% par an, et le taux de la facilité de crédit (Lombard) de 2,5% à 2,25%. La BNR continuera également à effectuer des opérations de mise en pension et à acheter des titres d'État libellés en RON sur le marché secondaire pour accroître la liquidité sur le marché monétaire.

"Les décisions du conseil d'administration de la BNR visent à assurer et à préserver la stabilité des prix à moyen terme de manière à parvenir à une croissance économique durable et à préserver la stabilité financière", a déclaré la banque centrale dans un communiqué de presse.

La BNR poursuit ainsi sa réponse d'urgence à la nouvelle crise financière provoquée par la pandémie de COVID-19.

Le 20 mars, le conseil d'administration de la BNR a adopté un ensemble de mesures visant à atténuer l'impact économique de la pandémie, mais également à consolider la liquidité du système bancaire pour assurer le bon fonctionnement du marché monétaire et d'autres segments des marchés financiers, ainsi que la bon financement de l'économie réelle et du secteur public. Le paquet comprenait une baisse du taux de la politique monétaire de 0,5 point de pourcentage à 2% par an. Il a également décidé que la BNR devrait effectuer des opérations de mise en pension pour fournir des liquidités aux établissements de crédit, ainsi que des achats de titres d'État libellés en RON sur le marché secondaire.

"Sur le plan intérieur, le grave impact économique de la pandémie de coronavirus - susceptible de changer brusquement la trajectoire de l'économie roumaine à la mi-2020 - a commencé à se refléter dans les dernières données statistiques", a indiqué la BNR dans son communiqué de presse du 29 mai. Elle a ainsi souligné que la croissance économique a ralenti à 2,7% au premier trimestre, contre 4,3% au dernier trimestre de 2019 et que le déficit du compte courant s'est creusé, les exportations ayant ralenti plus vite que les importations.

La banque centrale a également noté que le taux d'inflation annuel de l'IPC est resté inchangé en mars à 3,05% puis qu'il est tombé à 2,68% en avril (contre 4,0% en décembre 2019). Derrière la baisse par rapport à décembre 2019, il y a les effets de base désinflationnistes et la chute du prix du pétrole, parallèlement à la suppression de l'accise spéciale sur les carburants.

«L'incertitude entourant les perspectives d'inflation est exceptionnellement élevée, compte tenu de la nature sans précédent d'un tel choc économique au niveau national et international, impliquant un verrouillage brutal des entreprises et des secteurs, mais aussi des changements de comportement des consommateurs. Les principales sources d'incertitude sont également la rapidité de la reprise économique suite à la suppression progressive des mesures de confinement et l'efficacité des programmes et actions de soutien destinés aux entreprises et aux ménages », a déclaré la BNR.

«Sur le front intérieur, des incertitudes importantes concernent la politique budgétaire et la politique des revenus, ainsi que le fonctionnement du mécanisme de transmission monétaire dans le cadre des initiatives législatives ciblant le système bancaire. L'incertitude et les risques accrus découlent également de la contraction de la zone euro et de l'économie mondiale et de l'évolution des marchés financiers internationaux au milieu de la crise de la pandémie de coronavirus », a ajouté la banque centrale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

CULTURE

Le musée national Astra à Sibiu reçoit 5 millions d'euros de fonds

Le complexe du musée national Astra à Sibiu, dans le centre de la Roumanie, bénéficiera de près de 5 millions d'euros de fonds d'investissement dans les années à venir. Les fonds proviennent de subven