Inflation à deux chiffres enregistrée au mois de mars en Roumanie

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 13/04/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/04/2022 à 00:00
inflation Roumanie

L'inflation a atteint en Roumanie un taux de 10,2 % au mois de mars, il était de 8,53% au mois de février. Les prix des aliments de base et de l'énergie ont augmenté.

 

Selon le dernier rapport de l'INS (Institut National de Statistique), l'inflation a atteint 10,2%, près de 2 points de pourcentage de plus par rapport au mois dernier. Par rapport à décembre 2021, la hausse est de 4,0%.

Le taux moyen des prix à la consommation au cours des 12 derniers mois (avril 2021 - mars 2022) par rapport aux 12 mois précédents (avril 2020 - mars 2021) est de 6,5%, selon un communiqué de l'INS.

Les plus fortes hausses ont été enregistrées dans les denrées alimentaires avec une augmentation de de 11,2% par rapport au mois de mars 2021. Le prix des produits non-alimentaires ont augmenté de 10,86%, et les services ont augmenté de 2,66%.

Le prix des produits de meunerie a augmenté de 22%, le prix du pain de 24%, les légumes frais et ceux en conserve de 18% et les fruits sont devenus plus chers de 10%. Les prix de la viande et des produits carnés ont augmenté de 7,8%, le poisson est devenu plus cher de 11,5% et le prix des produits laitiers a augmenté de 9,3%.

Le prix du gaz a augmenté de 46,4%, les carburants ont augmenté de 34%, alors que le prix de l'électricité a baissé.

Le prix des services d'eau et d'assainissement ont augmenté de 14,6%.

 

Depuis le début de l'année, le taux d'inflation en Roumanie est de 4%. Pour sa part, la Banque Centrale table sur une inflation de 11,2% à la fin du 2e trimestre 2022, de 10,2% à la fin du 3e trimestre et de 9,6% pour la fin de cette année.

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale