Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Expositions de Bucarest : Back to Where It All Began à l'affiche au Gaep

Expositions de Bucarest : Back to Where It All Began à l'affiche au GaepExpositions de Bucarest : Back to Where It All Began à l'affiche au Gaep
Installation view Mihaela Hudrea, Turbulence, 2023, and 8888, 2022 (left), and Flaviu Cacoveanu, Untitled (Receipt), 2020 (right) from Gaep Gallery & Accelerator
Écrit par Lepetitjournal Bucarest
Publié le 22 février 2023, mis à jour le 22 février 2023

Les œuvres de dix talents prometteurs ont été incluses dans l'exposition Back to Where It All Began, présentée à la galerie d'art Gaep de Bucarest jusqu'au 13 mai (selon romania-insider.com).

 

L'exposition est la deuxième étape du programme Accelerator. Mentorat et production pour artistes émergents. Le programme, offrant du mentorat aux artistes émergents, propose une approche stratégique de la carrière des artistes.

Les dix artistes inclus dans l'exposition sont Andrei Arion, Flaviu Cacoveanu, Roberta Curcă, Lucia Ghegu, Mihaela Hudrea, Alina Ion, Maria Mandea, Delia A. Prodan, Stanca Soare et Ana Maria Szöllösi. L'exposition est organisée par Tevž Logar.

Au lieu d'un thème, Back to Where It All Began s'appuie sur l'objectif d'Accelerator : être une plate-forme de partage et de discussion d'idées, de connaissances et d'expérience professionnelle.

« Il y a un point où les dix pratiques artistiques se rencontrent de la manière la plus profonde – non pas dans leur ressemblance, non pas pour illustrer un thème, mais dans leur façon de refléter les relations au sein de la société. C'est pourquoi l'idée de l'exposition continuera d'exister et d'évoluer comme une nouvelle forme là où tout a commencé. Dans le travail sans compromis des artistes », explique Tevž Logar.

L'exposition révèle divers intérêts conceptuels et formels, allant d'une installation-jeu participative qui se transforme au gré des décisions des visiteurs à une constellation de peintures, d'œuvres sur papier et de sculptures.

«Couvrant les deux étages de la galerie, l'exposition met également en lumière les préoccupations des artistes émergents concernant l'avenir des villes et de la nature, le début et le passage du temps, la relation entre le langage et l'image et les architectures mentales qui façonnent nos attitudes. Sous le couvert d'objets utiles au quotidien, l'une des installations s'invite dans une salle de galerie qui n'a jamais été utilisée auparavant comme espace d'exposition », peut-on lire dans une présentation de l'exposition.

lepetitjournal.com bucarest
Publié le 22 février 2023, mis à jour le 22 février 2023

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions