Jeudi 13 mai 2021
Bucarest
Bucarest

ETUDE : 5 millions de Roumains seront vaccinés d'ici la fin de 2021

Par Grégory Rateau | Publié le 22/04/2021 à 00:00 | Mis à jour le 22/04/2021 à 00:00
étude MedLife vaccination fin 2021

Une étude récente menée par le groupe médical local MedLife a révélé que les intentions de vaccination des Roumains contre le COVID-19 sont bien en deçà des attentes initiales. Plus précisément, les estimations actuelles de MedLife indiquent que seuls 5 millions de Roumains seront vaccinés d’ici la fin de l’année, soit un taux de 27 à 31% de toutes les personnes résidant en Roumanie âgées d’au moins 16 ans.

 

Environ 2 millions de personnes sont déterminées à se faire vacciner dès que possible ou au plus tard le mois prochain, selon la même étude. Un autre 3-4% envisagent la vaccination dans 3-6-12 mois ou plus d'un an.

«Bien que les premières estimations disaient que nous aurions plus de 10 millions de personnes vaccinées d’ici la fin septembre, il semble que les intentions de vaccination des Roumains soient bien en deçà de ces attentes. Notre étude montre que seuls 5 millions de Roumains seront vaccinés, et cela d'ici la fin de l'année. La disponibilité des vaccins ne sera plus un problème puisque le nombre de places disponibles pour la vaccination a déjà dépassé le nombre de personnes sur les listes d'attente. Si la perception ne change pas, en juin, il est fort probable que la Roumanie n'aura personne à vacciner », a déclaré Mihai Marcu, président et chef de la direction du groupe MedLife.

Selon lui, le grand défi sera «d'éduquer, d'encourager et de convaincre le plus grand nombre de personnes possible de se faire vacciner», et cela nécessitera «l'effort conjoint et la mobilisation des principaux acteurs de la société - autorités, entreprises, universités, opinion les dirigeants, l'église et plus encore.

Selon la même étude, le taux de vaccination le plus élevé serait enregistré dans les zones urbaines, où l'on estime qu'environ 33 à 38% de toutes les personnes ayant atteint l'âge de 16 ans seront vaccinées d'ici la fin de l'année. En revanche, dans les zones rurales, le taux de vaccination estimé jusqu'en décembre 2021 est d'environ 19 à 23% de la population totale de plus de 16 ans. En fait, le pourcentage de Roumains urbains qui ont déjà été vaccinés est nettement plus élevé, alors que seulement un quart des personnes vaccinées contre le COVID-19 viennent des zones rurales, a déclaré MedLife.

Le niveau d'éducation est un autre facteur majeur influençant l'intention de vacciner. Plus précisément, plus le niveau d'éducation est élevé, plus les taux de vaccination sont élevés, a également montré l'étude.

Les hommes, les personnes de plus de 50 ans et ceux qui ont eu des formes modérées à sévères de la maladie sont plus ouverts à l'idée de la vaccination. En revanche, les personnes de moins de 40 ans, moins scolarisées et qui ne sont pas tombées malades, sont moins disposées à se faire vacciner.

Les régions de Bucarest-Ilfov et du Centre sont mieux représentées dans le segment de ceux qui ont pris ou prennent en compte la vaccination, contrairement à la région du Nord-Est, qui est surreprésentée parmi ceux qui rejettent l'idée de la vaccination.

Un peu plus de la moitié des répondants ont déclaré disposer des informations nécessaires sur la campagne de vaccination. Parmi ceux-ci, les personnes vaccinées et celles qui souhaitent se faire vacciner le plus tôt possible étaient les plus soucieuses d'en savoir plus sur la campagne.

Cependant, seul un tiers de la population roumaine de plus de 16 ans considère que la vaccination est très efficace, à la fois contre l'infection par le virus SRAS-CoV-2 et le développement de formes sévères de la maladie en cas d'infection. Pour le reste de la population, la peur des effets secondaires est la principale raison de refuser la vaccination, suivie d'une méfiance alimentée par des informations contradictoires.

L'étude a été menée par MedLife entre le 5 avril et le 13 avril 2021, au niveau national, sur un échantillon représentatif de 1010 personnes.

Pour accélérer la campagne de vaccination, les autorités roumaines ont lancé les premiers centres mobiles de vaccination COVID-19 le mercredi 21 avril dans sept régions: Arad, Bacau, Constanta, Ilfov, Maramures, Mehedinţi et Sibiu, selon Agerpres local. Les premiers centres de vaccination au volant devraient également ouvrir dans le pays d'ici la fin du mois d'avril.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source

Nous vous recommandons

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

vivadest jeu 22/04/2021 - 10:37

Vos nuits ne sont -elles pas hantées de seringues cauchemardesques, qui vous poursuivent avec le sérum de vérité dedans?

Répondre

Expat Mag

Que fête-t-on le jeudi de l’Ascension ?

En France, l’Ascension fait partie des onze jours fériés. Cette fête chrétienne, célébrée chaque année entre le 30 avril et le 3 juin, tombe toujours un jeudi. En 2019, elle se tiendra le 30 mai.