TEST: 2245

Dragnea veut revitaliser les magasins de fruits et légumes "Aprozare"

Par Grégory Rateau | Publié le 12/03/2019 à 00:00 | Mis à jour le 12/03/2019 à 00:00
Photo : Pixabay.com
Dragnea Roumanie evitaliser magasins de fruits et légumes "Aprozare"

Liviu Dragnea, dirigeant du parti social-démocrate (PSD) au pouvoir, a plaidé en faveur de la revitalisation des magasins de fruits et légumes appartenant à l'État, connus à l'époque communiste sous le nom d'Aprozar. Cela aiderait les Roumains à manger des produits de meilleure qualité, a-t-il affirmé.

 



«Nous devons établir le FSDI [fonds souverain d’investissement et de développement] et que la Chambre de commerce roumaine puisse mettre en place un système national de collecte et d'exportation des produits locaux, car je voudrais m'assurer que lorsqu'un enfant mange une pomme, elle soit saine ou que quand nous achetons une tomate elle ait bien le goût et l'odeur d'une tomate. Ou que le fromage que nous achetons contienne bien du lait. On m'a dit qu'il n'y a rien à faire et bien moi je dis qu'on peut faire quelque chose. Pourquoi ne pas refaire le réseau d’Aprozare en Roumanie? Ce n'est en aucun cas revenir au communisme. N’est-ce pas une honte nationale que les producteurs ne puissent pas vendre leurs produits en magasin? Est-ce que les étrangers nous hueraient?" selon Dragnea, cité par Adevarul.



Le ministère de l'Agriculture a récemment créé la Unirea Agro-Trade House, dans le but d'accroître la consommation de produits locaux et de mettre en place un réseau national de magasins pour concurrencer les hypermarchés et les supermarchés étrangers, a annoncé Adevarul. Le gouvernement a annoncé qu'il investirait, par le biais de sa maison de commerce, jusqu'à 100 millions d'euros pour le développement de l'infrastructure agroalimentaire dans le but d'aider les petites exploitations à vendre leur production, en remplaçant 30% à 40% de la nourriture actuellement importées et éventuellement augmenter la part de l’agriculture dans le PIB du pays.



Dragnea a également fait valoir que les ministres devraient se rendre plus souvent dans les communautés locales et qu'ils "prenaient du poids" parce qu'ils bougeaient moins. Il était bon que les ministres parlent à la population, pas seulement aux autres membres du parti ou aux autorités de l'État, et ainsi, ils en apprendraient davantage, toujours selon ses déclarations.



«Et puis, même si le dos fait mal, une jambe, on perd un peu de poids, on visite plus souvent les communautés locales. Et je pense que le Premier ministre leur dira la même chose, car les gens veulent parler directement au ministre », a déclaré Dragnea à Călăraşi le week-end dernier, moment au cours duquel se sont tenues des élections à la direction de l'organisation locale du PSD.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/dragnea-aprozare-network

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale