Mercredi 19 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

DNA - Iohannis prendra une décision dans "un délai raisonnable"

Par Grégory Rateau | Publié le 14/06/2018 à 00:00 | Mis à jour le 14/06/2018 à 13:23
Klaus-Iohannis

Le président roumain Klaus Iohannis a déclaré ce mardi 12 juin que le Parti social-démocrate (PSD) au pouvoir, tente d' "amputer" les pouvoirs du président et qu'un vaste débat sur l'architecture de l'Etat est nécessaire, pouvant même aboutir à un référendum.

 



C'était la première réaction officielle du président après que la Cour constitutionnelle (CCR) a publié la semaine dernière la motivation de sa décision de renvoi du procureur anticorruption Laura Codruta Kovesi.

Iohannis a déclaré qu'à ce stade, la motivation de la Cour soulève plus de questions que de clarifications. Il a ajouté que les réponses à des questions telles que «quel est le statut des procureurs en Roumanie ?», «avons-nous un nouveau super-ministre de la justice en Roumanie qui décide et le président qui s'exécute ?» et «qu'est-ce que le Conseil Supérieur de la Magistrature ?» sont nécessaires pour définir l'architecture de l'État.

Selon la motivation de la CCR, le ministre de la Justice a autorité sur les carrières du procureur et joue un rôle central dans la procédure de licenciement. Le président peut seulement vérifier la légalité de la procédure et non pas l'opportunité, selon le CCR. Ainsi, le président ne peut pas exprimer son avis sur l'évaluation sur laquelle s'est basé le ministre de la Justice pour demander la révocation du procureur en chef de la Direction nationale de la lutte contre la corruption (DNA), a expliqué la Cour.

Concernant la demande de la CCR de signer le décret pour révoquer Laura Codruta Kovesi maintenant que le CCR a publié sa motivation, Iohannis a déclaré qu'il réagirait dans un "délai raisonnable".

"Nous ne pouvons pas attendre jusqu'au mois de décembre, mais je ne pense pas que quelqu'un s'attende sérieusement à ce que j'applique une décision dans un jour ou deux", a-t-il dit, ajoutant qu'il n'y avait pas de raison pour sa suspension.

"Je ne romps pas avec la Constitution, je veille à ce qu'elle soit respectée", a-t-il justement précisé.

Les représentants du Parti social-démocrate (PSD) ont déclaré que la décision de la Cour constitutionnelle est obligatoire et devrait être appliquée immédiatement. Le chef du PSD, Liviu Dragnea, a déclaré dimanche que le président commettrait une erreur fatale s'il ne se décide pas au plus vite à respecter la décision de la Cour constitutionnelle de révoquer le chef de la DNA.


Les principales formations de l’opposition parlementaire, le parti national libéral (PNL) et l’union Sauvez la Roumanie (USR), ont néanmoins salué les propos du chef de l'Etat : « C’est la réaction la plus équilibrée qu’un Président qui connaît la Constitution peut avoir. (…) Personne ne presse le Président et je ne pense pas que quelqu’un souhaite qu’on ait des décisions précipitées sur une affaire aussi compliquée liée à la structure même du système judiciaire », a déclaré la sénatrice libérale Alina Gorghiu. « Nous saluons la déclaration du Président, qui a compris la même chose que nous de la décision de la CCR : le pays est à un tournant parce qu’un seul homme, Liviu Dragnea, souhaite être plus fort qu’il ne l’est », a déclaré à son tour Dan Barna, président de l’USR.

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef du site lepetitjournal.com/Bucarest, chroniqueur à Radio Roumanie Internationale et écrivain
7 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Petre21 jeu 14/06/2018 - 21:18

Monsieur Dragnea, en affrétant de autobus et des trains pour rassembler une foule braillante dans la capitale roumaine afin de faire pression sur le Président, les juges et les procureurs autour de la DNA, révèle son vrai visage. Ce n´est pas celui d´un démocrate, mais bien plutôt celui d´un populiste qui ne se cache plus. En disant que la foule amenée ă Bucarest (150 ou 200 000 personnes?) n´est qu´un début et qu´il pouvait en faire venir 1 million si nécessaire. il menace ouvertement. Nous n´en sommes pas encore aux mineriades, mais... Il faut rester vigilant! Bon courage au Président et ă madame KOVEŞI, cheffe de la DNA.

Répondre
Commentaire avatar

hb sam 16/06/2018 - 15:04

Vous avez déjà oublié que le PNL du voleur Iohannis est le parti qui a soutenu, institué et mené au pouvoir le voleur, escroc et corrompu Traian Basescu, le pire président depuis la mort de Ceausescu ? Le populisme ne date pas de Dragnea qui est par ailleurs la honte de son parti. Qui a menti, triché pour faire perdre Ponta en 2015 ? La clique de Iohannis a retourné l'élection en mentant sur internet, en faisant croire que Ponta avait insulté la diaspora, ce qui était faux. Qui triche, ment... ? Tout le monde. Dragnea est un ripoux mais Iohannis aussi, le PNL instrumentalise la DNA et les manifestations des quartiers riches de Bucarest, l'agenda est raccord avec les exigences colonialistes de l'UE, comme avec le gouvernement du technocrate de l'UE Ciolos, gouvernement tout aussi pourri que les autres... Le PSD est relativement méfiant vis à vis de l'UE et on comprend pourquoi, ses députés viennent des campagnes et des villes pauvres où les gens ont faim à cause de l'UE, du parasitisme des multinationales et de la hausse des prix !

Répondre
Commentaire avatar

domroll jeu 14/06/2018 - 09:42

Dragnea presse le president de révoquer Kovesi il doit comparaître devant la justice très prochainement, cet homme est un fraudeur,un voleur(21 millions d'euro détourner) a peur du procès, il est dangereux pour la démocratie en Roumanie

Répondre
Commentaire avatar

Hb jeu 14/06/2018 - 23:26

Tous les politicards sont des pourris en Roumanie y compris ceux du PNL entre Iohannis qui a une affaire d'achat immobilier illégal aux fesses du temps où il était maire de Sibiu et ce pourri de Traian Băsescu qui a été élu président comme candidat du PNL. Je me rappelle que quand j'allais en Roumanie à l'époque du gouvernement Cioloș essentiellement PNL et pro-UE les scandales se succédaient à un rythme inouï... Bizarrement on l'a oublié... Dragnea est une ordure mais tous le sont y compris à l'USR. Cf ceci : https://m.dcnews.ro/clotilde-armand-contractul-este-ambalat-in-corup-ie-pagi-la-psd-i-pnl_522380.html sans commentaire. Ce qu'on reproche à Codruța c'est de ne lutter que contre la corruption au sein du PSD et d'épargner les autres en particulier le PNL qui est un parti de pourris vendus aux multinationales et aux magouilles de l'UE. Le parti des nouveaux riches, des bourgeois du sector 1 et des affairistes louches. La DNA pourrait être l'organe du peuple contre cette vermine mais elle est devenue l'outil du PNL et de l'UE pour imposer les diktats préalables au parasitisme européen.

Répondre
Commentaire avatar

anatra jeu 14/06/2018 - 14:04

qu'attendre ^pour le renvoyer à ses études,si tant sois peu il en ai faits.

Répondre
Voir plus de réactions

Communauté

BUCAREST CENTENAIRE - Le Bucarest de Paul Morand

Au début du XXe siècle, le père du diplomate Paul Morand se dédiait entièrement aux arts, occupant la fonction de directeur de l’École nationale supérieure des arts décoratifs, et fréquentant des cerc

Que faire à Bucarest ?

ESCAPADES - 3 pensions rustiques à découvrir!

Pour changer de décor, notre rédaction vous propose de vous loger dans des auberges champêtres, bordées de forêts ou en plein coeur de villages saxons. Avec quelques bûches au coin du feu et un délici