Vendredi 6 août 2021

Dancila tente de justifier sa défaite

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 25/11/2019 à 00:00 | Mis à jour le 25/11/2019 à 23:37
Photo : Inquam Photos / Ilona Andrei
viorica dancila justifie sa défaite roumanie élections présidentielles

La candidate du Parti social-démocrate (PSD), l'ancienne Premier ministre Viorica Dancila, a tenté de faire passer sa défaite massive aux élections présidentielles comme un succès pour ses partisans. Dancila, qui n'avait recueilli que le tiers des voix au deuxième tour de l'élection présidentielle en Roumanie le dimanche 24 novembre, a prononcé un bref discours après la clôture du scrutin et l'annonce des résultats du scrutin de sortie.

 



Elle a remercié ses électeurs et a déclaré que le PSD avait retrouvé ses partisans. Elle a déclaré avoir reçu à peu près le même nombre de voix que le parti aux élections législatives de décembre 2016 et qu'elle s'était rétablie après la défaite aux élections au Parlement européen de mai dernier.



En effet, Dancila a obtenu environ 3,3 millions de voix, selon des résultats partiels. En décembre 2016, le PSD a recueilli 3,2 millions de voix et, en mai 2019, 2,04 millions de voix seulement.



Cependant, la grande différence entre 2016 et 2019 est qu'en 2016, le PSD a remporté les élections avec un score de plus de 45%, bénéficiant d'un très faible taux de participation. Pendant ce temps, aux élections présidentielles de cette année, Dancila a perdu catégoriquement.



En outre, Dancila n’a remporté que cinq des fiefs traditionnels du PSD, situés dans le sud du pays (Olt, Gorj, Mehedinti, Giurgiu et Teleorman). Dans le même temps, en 2014, lorsque l'ancien chef du PSD, Victor Ponta, avait été battu au second tour par Klaus Iohannis, il avait tout de même obtenu plus de 5,2 millions de voix et remporté 20 des 40 régions de la Roumanie. Ponta a réussi à garder sa position de leader pendant environ six mois.



Le PSD, qui n’a remporté aucune élection présidentielle depuis la troisième élection de Ion Iliescu en 2000, est connu pour le remplacement rapide de ses dirigeants perdants. Adrian Nastase, qui avait perdu en 2004 contre Traian Basescu, et Mircea Geoana, qui avait également perdu contre Basescu en 2009, ont été brièvement démis de leurs fonctions.



Cependant, lorsque la presse lui a demandé si elle allait démissionner de la direction du PSD, Dancila a déclaré: «Je n'ai pas envisagé cela.» Elle a ajouté qu'elle ne démissionnerait pas et que, si ses collègues le voulaient, le parti devrait organiser un congrès pour décider si oui ou non elle devrait quitter ses fonctions, selon Mediafax. Elle a également déclaré avoir fait tout ce qui était en son pouvoir dans cette campagne et a suggéré le fait qu'elle était partie avec un gros handicap de départ après la défaite du parti aux élections européennes du mois de mai dernier.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s) Réagir