Vendredi 30 octobre 2020

Crime Caracal: l'homme a reconnu le meurtre des deux filles disparues

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 29/07/2019 à 00:00 | Mis à jour le 29/07/2019 à 00:00
Photo : Inquam Photos/Bogdan Danescu
crime caracal roumanie

Gheorghe Dinca, un mécanicien de 65 ans, a reconnu dimanche le meurtre des deux adolescentes disparues alors qu'elles faisaient de l'auto-stop pour rentrer chez elles, dans la ville de Caracal, au sud de la Roumanie. L’homme a été arrêté après que la police ait perquisitionné son domicile vendredi et découvert dans un tonneau, ce qui semblait être des restes humains et des bijoux.

 

Alexandra Macesanu, 15 ans, a été portée disparue mercredi après être montée dans une voiture alors qu'elle faisait de l'auto-stop pour rentrer chez elle à Dobrosloveni, dans le sud de la Roumanie, a annoncé la police. Macesanu a appelé le numéro d'urgence 112 à trois reprises, pour alerter le fait qu'un homme l'avait enlevée. Toutefois, il a fallu 19 heures aux autorités pour localiser et pénétrer chez le suspect, ayant du mal à localiser les appels de la jeune fille, et, après avoir trouvé le lieu de résidence du suspect, elles ont attendu toute la nuit pour obtenir un mandat permettant de perquisitionner le domicile du suspect, selon des informations officielles.

 

Les enquêteurs n’ont trouvé ni la jeune fille ni son corps vendredi, alors qu’ils avaient fouillé la maison, mais seulement ce qui semblait être des restes humains et des bijoux. Ils ont retenu l'homme pour enlèvement.

 

Dimanche, ils se sont rendus avec le suspect sur les lieux du crime et le mécanicien a avoué avoir tué Alexandra Macesanu et Luiza Melencu, une fillette de 18 ans disparue en avril, selon l'avocat du suspect. Il a également déclaré aux enquêteurs qu'il avait brûlé les corps des deux filles pour s'en débarrasser.

 

L'affaire a suscité des vagues d'indignation en Roumanie et le service spécial de télécommunications (STS), qui n'a pas indiqué le lieu exact de la jeune fille, a été accusé d'incompétence, de même que la police et les procureurs, qui ont attendu une autorisation inutile au lieu de pénétrer chez le suspect dès leur arrivée sur les lieux. Suite à cette affaire, le ministre de l'Intérieur, Nicolae Moga, a destitué le chef de la police roumaine Ioan Buda, le préfet du département d'Olt, Petre Neacsu, et le chef de la police du même département, Cristian Voiculescu.

 

A Bucarest, des milliers de personnes sont sorties dans la rue pour protester devant le ministère de l’Intérieur. Antérieurement, le président Klaus Iohannis a déclaré qu’il attendait une première évaluation de la situation pour la réunion de mardi du Conseil suprême de défense de la Roumanie. La première ministre Viorica Dăncilă a déclaré qu’elle examinait la possibilité d’organiser un référendum pour introduire des peines plus sévères pour les violeurs, les pédophiles et les criminels.

 

 

Source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Petre21 mar 30/07/2019 - 15:46

LAMENTABLE! Et tellement TRISTE! Limoger les "responsables " des différents échelons est une manière d´apaiser le colère du peuple,,, Et d´ailleurs, pourquoi le ministre de l´intérieur reste-t-il en place!? Les policiers qui ont patiemment attendu une autorisation d´entrer sur le lieu des appels au secours de le pauvre adolescente ont simplement oublié leur PREMIER DEVOIR: PROTÉGER LES CITOYENS. Quelle formation de base ont-ils reçue? Il semble qu´elle soit très insuffisante!!! Ils devraient être poursuivis pour non assistance ă personne en danger... et faire un autre métier!

Répondre
Commentaire avatar

Nanou ven 02/08/2019 - 11:35

Absolument, voire de tels chose j'en reste sans voie..choqué, écœuré.. ect..

Répondre

Communauté

GASTRONOMIE

LA RECETTE ROUMAINE DU CHEF- "Pomana porcului"

Début décembre, toute la cuisine roumaine tourne autour d’un animal qui deviendra l’ingrédient principal des plats de Noël. Il s’agit du cochon, qui sera tué le 20 décembre lors de la

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.