TEST: 2245

COVID-19 - La Roumanie veut détruire les vaccins dont la date d'expiration approche

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 28/06/2021 à 00:00 | Mis à jour le 28/06/2021 à 12:56
Photo : Spencer Davis / Pixabay
covid-19 vaccin roumanie

La Roumanie pourrait commencer à détruire certains des vaccins COVID-19 reçus plus tôt cette année car ils sont sur le point d'expirer alors que l'intérêt de la population pour la vaccination a considérablement diminué.

Après un bon démarrage de la campagne de vaccination, la Roumanie a connu un ralentissement au cours des deux derniers mois et est désormais parmi les dernières de l'UE en termes de taux de vaccination. Alors que les habitants des grandes villes étaient plus disposés à se faire vacciner, près de la moitié de la population roumaine vit dans les zones rurales, où l'intérêt pour la vaccination est très faible.

 

Les doses inutilisées en Roumanie vont être détruites 

En conséquence, la Roumanie détient désormais un excédent de vaccins et commencera à détruire une partie des doses inutilisées reçues plus tôt cette année qui expireront bientôt. Il y a environ une semaine, les autorités ont demandé aux fournisseurs d'envoyer moins de vaccins COVID-19 que prévu pour la même raison.

Le docteur Valeriu Gheorghita, coordinateur de la campagne nationale de vaccination, a déclaré jeudi 24 juin que la Roumanie détruirait 35 000 doses de vaccin AstraZeneca devant expirer le 30 juin, selon Digi24.
Quelques jours auparavant, Gheorghita avait déclaré à Digi24 que la Roumanie tenterait de redistribuer ou de vendre les doses de vaccins sur le point d'expirer.

 

Plusieurs centres de vaccination ont fermé 

Également en raison du moindre intérêt des Roumains pour la vaccination, des dizaines de centres de vaccination ont fermé tandis que d'autres ont réduit leur programme à quelques heures par jour ou à quelques jours par semaine. Les équipes médicales travaillant dans ces centres devraient rejoindre le programme visant à améliorer l'accès aux vaccins COVID-19 dans les zones rurales.

Selon Gheorghita, plus de 62 300 personnes ont été vaccinées dans le cadre du programme « La ville vaccine le village ». Cette action, conjuguée à l'initiative des autorités de conditionner l'accès à certains événements aux seuls vaccinés, vise à relancer la campagne de vaccination et à accélérer les taux de vaccination. Cependant, ces mesures n'ont pas encore montré leurs résultats.

 

25% de la population roumaine a reçu au moins une dose de vaccin 

Le coordinateur de la campagne de vaccination a également déclaré qu'environ 25% de la population éligible en Roumanie avait reçu jusqu'à présent au moins une dose d'un vaccin COVID-19, a rapporté News.ro. Plus de 4,6 millions de personnes sont désormais vaccinées dans le pays, et la plupart d'entre elles (plus de 4,4 millions) sont complètement vaccinées. Les taux de vaccination les plus élevés ont été signalés à Bucarest et dans les départements de Cluj, Sibiu, Brasov et Timis.

Le gouvernement a raté son objectif de faire vacciner 5 millions de personnes d'ici juin et il est très peu probable qu'il atteigne son autre objectif de faire vacciner 10 millions de Roumains d'ici l'automne.

 

Les données du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies viennent également confirmer que la campagne de vaccination ne se déroule pas comme prévu en Roumanie. Selon l'agence européenne, COVID-19 Vaccine Tracker, la Roumanie a l'un des taux de vaccination les plus bas de l'Union européenne. Par exemple, le taux cumulé de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin chez les adultes en Roumanie est inférieur à 30 %, contre une moyenne de 57,4 % dans l'UE/EEE.

Dans l'actualité connexe, le Premier ministre Florin Citu a annoncé que le certificat numérique de l'UE pour les voyages serait disponible à partir du 1er juillet.

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vivadest lun 28/06/2021 - 13:19

Sacrés daces quand même!

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale