Mercredi 30 septembre 2020

COVID-19: Plus de 300 foyers actifs dans tout le pays

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 10/08/2020 à 00:00 | Mis à jour le 10/08/2020 à 00:00
Photo : Image par Pete Linforth de Pixabay
COVID-19: Plus de 300 foyers actifs dans tout le pays Roumanie

Il y a plus de 300 foyers actifs de Covid-19 dans tout le pays, a déclaré Raed Arafat, chef du Département des Situations d’Urgence (DSU) à la chaîne de télévision Digi24. Cela comprend aussi des maisons de retraite et des zones industrielles, qui sont des zones maîtrisables, a-t-il expliqué.

 

Un grand nombre des 300 foyers sont «limités, sous contrôle», a expliqué Arafat. En revanche, ceux où la transmission communautaire est présente nécessitent la mise en quarantaine de localités entières.

Si une localité a un nombre élevé de cas, mais que ceux-ci se trouvent dans un seul établissement de soins pour personnes âgées, par exemple, l'établissement sera placé en quarantaine. Si, dans une localité de 1500 habitants, il y a 10 à 15 cas, une transmission communautaire se produit et les autorités la mettront en quarantaine, a expliqué Arafat.

«Il ne suffit pas d'isoler les gens et leurs contacts directs. Si la transmission communautaire se produit, cela signifie qu'il y a beaucoup de personnes sans symptômes, nous ne les connaissons pas et nous ne savons pas qui transmet la maladie. La communauté est donc placée en quarantaine », a déclaré Arafat à Digi 24.

Dans le même temps, Arafat a averti que «des mesures plus drastiques ne peuvent être exclues» car tout dépend de l'évolution de l'épidémie.

«Il y a des cas où, si la situation est complètement incontrôlable et qu'il y a une forte augmentation [de nombre de cas], des mesures plus drastiques peuvent être introduites. Peut-être pas un confinement total de tout le pays, mais un département ou une zone spécifique signalant une propagation significative », a déclaré le chef du DSU.

Il a expliqué qu'une telle situation pourrait se produire à l'automne ou au printemps de l'année prochaine, «si la maladie agit d'une manière que nous ne pouvons pas contrôler». «Nous ne voulons pas provoquer de panique. À ce stade, nous avons des mesures de prévention, les mesures que nous recommandons aux populations, et les mesures pour les localités avec un nombre élevé de cas, où nous essayons de limiter la sortie et de limiter la transmission. Les décisions qui seront prises dépendent de la façon dont les choses évoluent », a déclaré Arafat.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir