TEST: 2245

COVID-19: Les autorités prêtes pour le quatrième scénario

Par Grégory Rateau | Publié le 30/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 30/03/2020 à 00:00
COVID-19 2000 cas bientôt enregistrés en roumanie 40 morts
La Roumanie se rapproche dangereusement du quatrième scénario de la pandémie de coronavirus alors que le nombre de cas confirmés approche le seuil des 2 000. Une fois ce niveau atteint, les cas d'infection légère et modérée de Covid-19 seront traités à domicile et seuls les cas critiques seront traités dans les hôpitaux, dans les sections des maladies infectieuses et des soins intensifs (ATI), a déclaré samedi le ministre de la Santé Nelu Tataru sur Realitatea Plus.
 
 


Tataru s'attend à ce que le maximum de cas d'infections au Covid-19 soit enregistré en Roumanie à la mi-avril, quand le nombre de cas confirmés pourrait atteindre les 10 000. «Il y aura également des cas graves. Nous nous attendons à avoir 10 000 cas (au total), mais cela dépend de la façon dont nous atteignons ce chiffre. Si nous y arrivons rapidement et que nous avons des cas qui étouffent le système, ce sera un peu difficile pour les états les plus critiques. Si nous montons lentement, nous pourrons alors les soigner dans les hôpitaux et faire de la place pour de nouveaux cas », a expliqué le ministre de la Santé.


L'augmentation du nombre de cas au cours des deux prochaines semaines pourrait être déterminée par le retour d'un nombre élevé de Roumains en provenance de régions gravement touchées par la pandémie. Quelques 200 000 Roumains sont rentrés dans le pays depuis le début de l'épidémie de Covid-19 et tous en provenance de l'Italie et 200 000 autres pourraient revenir d'ici Pâques, a déclaré le ministre de la Santé sur la chaîne d'information Digi24.


Il estime qu'environ 10 à 20% des Roumains qui sont arrivés récemment dans le pays pourraient être infectés. Même si ces derniers ne présentent pas les symptômes, ils auraient tout à fait pu transmettre la maladie. Par exemple, à Suceava, considérée comme la zone la plus touchée de Roumanie, il pourrait y avoir jusqu'à 1 000 patients asymptomatiques «qui peuvent être de très bons transmetteurs» de la maladie, a déclaré Nelu Tataru.


Le quatrième scénario s'accompagne d'une nouvelle ordonnance militaire.


Le scénario numéro 4, qui sera activé une fois le seuil des 2000 personnes infectées, implique le traitement des cas bénins à domicile et seuls les cas modérés et sévères seront admis dans les sections des maladies infectieuses et les cas critiques dans celles des soins intensifs. Les 36 hôpitaux de soutien du pays, qui ont ensemble un total de 8 000 lits disponibles, recevront également des patients infectés.


Une nouvelle ordonnance militaire sur laquelle les autorités travaillent actuellement pourrait contenir de nouvelles restrictions pour la population.


Dans le même temps, la méthodologie de test sera modifiée. Non seulement les personnes en quarantaine ou les contacts de personnes infectées seront testés, mais tous ceux qui présentent des symptômes et, bien sûr, le personnel médical, a déclaré le ministre de la Santé Nelu Tataru sur Digi24.


Les autorités planchent également sur l'idée selon laquelle le personnel médical infecté mais asymptomatique devrait rester dans les hôpitaux et continuer à soigner les patients, a déclaré Tataru.


En termes de capacité de test, entre 1 500 et 2 000 personnes peuvent être testées chaque jour en Roumanie, et les autorités prennent des mesures pour l'augmenter. «Nous espérons passer de 2 000 à 2 500 la semaine prochaine», a déclaré le ministre. Les autorités hésitent toujours à recourir à des tests rapides qui pourraient permettre de tester davantage de personnes.
 


Le nombre total de cas d'infection au Covid-19 confirmés par des tests en Roumanie a atteint 1 760, selon le rapport quotidien présenté dimanche par Communication Strategic Group. Par rapport à samedi, le nombre de cas a augmenté de 308, ce qui est un nouveau record quotidien.


Sur les 1 760 cas confirmés, 169 patients ont été testés négatifs et ont été déclarés guéris. Pendant ce temps, 40 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 et 31 étaient dans un état très grave (dimanche 29 mars à 13h00).


Plus de 8 600 personnes étaient placées en quarantaine institutionnalisée et plus de 132 000 étaient isolées à domicile.


La police et la gendarmerie ont sanctionné près de 5 400 personnes pour non-respect des mesures de quarantaine et d'auto-isolement. En outre, depuis que des restrictions de mouvement ont été appliquées dans tout le pays (le 25 mars), 33 500 personnes ont été condamnées à une amende d'un montant total de 46 millions de RON (9,5 millions d'euros).
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale