Mercredi 1 avril 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

COVID-19: Le Ministre de la Santé: tous les Bucarestois seront testés

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 26/03/2020 à 08:43 | Mis à jour le 26/03/2020 à 08:59
Photo : Image par PublicDomainPictures de Pixabay
COVID-19: Le Ministre de la Santé: tous les Bucarestois seront testés Roumanie

Tous les habitants de Bucarest seront testés pour le coronavirus, a déclaré le ministre roumain de la Santé, Victor Costache, dans un entretien avec Stirileprotv.ro.

 

Le ministre a également déclaré que les patients diagnostiqués avec le nouveau coronavirus seront traités dans des hôpitaux dédiés, environ 30 dans toute la Roumanie. Les personnes atteintes de formes légères de la maladie seront transférées dans des hôtels, où elles seront supervisées par des médecins.

«Nous avons approuvé un partenariat et un programme qui démarreront rapidement. Nous voulons tester l'ensemble de la population de Bucarest à travers une série d'équipes qui feront du porte à porte, suivant le modèle sud-coréen. Il est très important de faire des millions de tests. D'ici la fin de la semaine, nous aurons encore 200 000 tests. Nous avons commencé avec un seul centre de test en janvier et nous en avons maintenant au moins 20 et nous voulons en avoir 1-2 dans chaque département », a déclaré le ministre de la Santé Victor Costache pour Stirile PRO TV.

 

Les patients diagnostiqués avec le nouveau virus sont actuellement envoyés pour traitement dans sept centres de maladies infectieuses: deux dans la capitale et cinq dans le reste du pays. Pour empêcher l'infection d'atteindre les personnes atteintes d'autres maladies et hospitalisées, le ministre de la Santé affirme que les patients ne seront pas mélangés.

"Nous ne traitons pas le Covid-19 dans les hôpitaux non-Covid, c'est le pilier de base de notre stratégie de lutte contre le virus", a déclaré Costache. "Un hôpital dans chaque département deviendra un hôpital Covid-19 ou deux départements seront regroupés pour identifier un plus grand hôpital dédié. Pour Bucarest, l'hôpital Colentina a été préparé et deviendra opérationnel demain. »

Dans le même temps, les patients atteints de formes légères ne seront pas traités à domicile, comme cela s'est produit dans d'autres pays. «Demain, nous commençons un projet pilote pour alléger la pression des hôpitaux sur les maladies infectieuses. Demain, 50 patients seront installés dans des hôtels avec chambres individuelles, encadrés. Le principe de base est de ne pas mélanger les patients et de ne pas les renvoyer chez eux, c'est la plus grosse erreur qui ait été commise dans les pays européens », a déclaré le ministre.

 

On ne sait cependant pas comment les autorités roumaines pourront mettre en œuvre ces mesures. Par exemple, pour tester tous les habitants de Bucarest, entre deux et quatre millions de tests devraient être effectués. La Roumanie a récemment commandé à la Corée du Sud 2 millions de tests PCR en temps réel pour le Covid-19, dont 200 000 arriveront en Roumanie d'ici la fin de cette semaine. Cependant, selon le Premier ministre Ludovic Orban, la capacité de test est beaucoup plus faible, car seulement environ 2 000 tests de ce type peuvent être effectués en Roumanie chaque jour.

En ce qui concerne la séparation des patients Covid-19 et non Covid, les autorités ont mal commencé car il existe déjà plusieurs hôpitaux en Roumanie où des médecins et des infirmières ont été infectés par le virus ou sont isolés après avoir été en contact avec des patients infectés . L'exemple le plus dramatique est celui de l'hôpital de Suceava, qui a été fermé pour désinfection mercredi matin après que des dizaines de médecins et d'infirmières ont été infectés par le Covid-19. La moitié des 14 patients qui ont perdu la vie en Roumanie à cause du Covid-19 ont été traités dans cet hôpital.

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir