TEST: 2245

Coronavirus: interdiction d'embrasser les femmes et les icônes

Par Grégory Rateau | Publié le 02/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 02/03/2020 à 06:47
Photo : ID 28221298 © Adonis1969 | Dreamstime.com
virus coronavirus roumanie on ne s'embrasse plus

Les autorités roumaines tentent d'empêcher le coronavirus de se propager dans tout le pays après que le premier cas local d'infection par Covid-19 a été signalé le mercredi 26 mars, et tout le monde essaie de donner un coup de main. Cela a conduit à des recommandations assez spécifiques, dont certaines peuvent même faire sourire les gens.

 



Le ministère de la Santé a publié une liste de dix règles que les gens devraient suivre pour éviter de se contaminer ou de transmettre le virus à d'autres. Les règles consistent à se laver les mains aussi souvent que possible, à éviter tout contact avec des personnes souffrant d'infections respiratoires, à ne pas se toucher le nez et la bouche sans se désinfecter les mains au préalable, à se couvrir le nez et la bouche en toussant et à ne pas prendre d'antiviraux ou d'antibiotiques sans ordonnance du médecin.

Le ministère de la Santé conseille également aux gens de nettoyer les surfaces avec des désinfectants contenant du chlore ou de l'alcool et d'utiliser des masques chirurgicaux uniquement s'ils se sentent malades ou à proximité de personnes malades.

Les personnes qui ont de la fièvre ou de la toux après avoir voyagé dans des pays où il y a une épidémie de coronavirus doivent appeler le numéro d'urgence 112 au lieu d'aller seules à l'hôpital, chez le médecin de famille ou à la clinique médicale.

Règle bonus: évitez les baisers

En plus de cette liste, un fonctionnaire du ministère de la Santé a également recommandé aux gens d'éviter les «baisers», d'autant plus que les Roumains échangent généralement plus de baisers que d'habitude début mars, lorsque les femmes reçoivent beaucoup d'attention.

"Nous devons donner des fleurs aux femmes sans les embrasser", a déclaré Nelu Tataru, secrétaire d'État au ministère de la Santé, lors d'une conférence de presse le jeudi 27 février, selon Mediafax.

Vous pouvez ne pas aller à l'église si vous vous sentez malade.

Les chefs de l’Église orthodoxe de Roumanie ont également adressé plusieurs recommandations aux croyants, leur demandant de suivre strictement les règles annoncées par le ministère de la Santé.

Dans le même contexte, l'Église a conseillé aux personnes qui estiment avoir la grippe ou tout autre symptôme d'infection à coronavirus d'éviter les endroits bondés, y compris les églises, afin de ne pas exposer les autres au virus. "Pendant ce temps, les personnes croyantes peuvent écouter la Sainte Liturgie diffusée par Radio Trinitas et Trinitas TV", a déclaré l'Église, selon G4Media.ro.

De plus, les personnes qui craignent de contracter la grippe ou le coronavirus peuvent éviter d'embrasser les icônes à l'église et peuvent demander d'obtenir la Sainte Communion avec une cuillère qu'elles apportent de chez elles. Ceci est important car le Carême commence le 2 mars et les croyants chrétiens orthodoxes obtiennent généralement la Sainte Communion pendant cette période.

Il est recommandé aux personnes déjà malades d’embrasser les icônes qu’elles ont à la maison et de boire l’eau bénite qu’elles ont prise à l’église le jour de l’Épiphanie, selon l’annonce de l’Église.

Dans des informations connexes, un prêtre de Iasi a annoncé qu'il recevrait des demandes sur Facebook de personnes infectées par le coronavirus (et probablement de personnes qui ne veulent pas être infectées) pour prier pour elles, selon Mediafax.

«Prendre soin» des voisins et des proches malades

La panique du coronavirus entraîne également des actions de délations. Par exemple, deux personnes de la région de Prahova ont appelé le numéro d'urgence 112 pour signaler que leurs voisins venaient de rentrer d'Italie, avec de la fièvre, et ne l'avaient pas signalé à la frontière. Les alertes se sont révélées fausses, selon Mediafax.

À Satu Mare, un homme rentré d'Italie et soupçonné d'être infecté par le coronavirus n'a pas été autorisé à rentrer chez lui par ses proches même si les tests ont montré qu'il n'avait pas le virus, selon Digi24.ro.

Un autre incident médiatisé a eu lieu dans le métro de Bucarest, où un jeune homme asiatique a été agressé par les fans d'ultras d'un club de football local et retiré du train.

 

 

 

Source

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Georges1 mar 03/03/2020 - 08:52

Oui, le 26 mars !!!!!!! Surement !

Répondre
Commentaire avatar

olivier lun 02/03/2020 - 15:41

malheureusement, face au risque infectieux qui peut être particulièrement élevé dans les milieux confinés des lieux de culte, stades, cinémas, musées, manifestations sportives ou culturelles, aéroports, gares et moyens de transport collectifs mais aussi dans les lieux de travail comme les bureaux ou ateliers, il faut penser aux plans de mesures de prévention et de protection des personnes en cas d’ épidémie / pandémie avérées ! : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=556

Répondre
Commentaire avatar

Georges1 mar 03/03/2020 - 08:53

le premier cas local d'infection par Covid-19 a été signalé le mercredi 26 mars. Le futur, c'est deja passe ???

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale