Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CEZ, groupe énergétique tchèque, veut vendre ses actifs roumains

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 24/05/2019 à 00:00 | Mis à jour le 24/05/2019 à 00:00
Photo : Facebook/CEZ Romania
cez vend ses actifs roumains roumanie

Le groupe énergétique tchèque CEZ, contrôlé par l’État tchèque (qui détient 70% du capital), envisage de vendre ses activités en Roumanie, selon des sources locales non officielles citées par Ziarul Financiar. Les représentants de la société n’ont pas confirmé ces informations.

 



Le groupe a déjà informé les autorités roumaines de son intention et un représentant du siège de Prague devrait se réunir la semaine prochaine pour discuter de la question à Bucarest.



En Roumanie, le groupe possède des filiales de distribution d'électricité ainsi qu'un parc éolien de grande taille (600 MW).



Les actionnaires de CEZ auraient été mécontents de la stratégie du groupe en Europe de l’Est et, au cours d’une assemblée générale, ont accusé la direction de ne pas atteindre une rentabilité à long terme sur certains marchés tels que la Roumanie, l’Albanie, la Bulgarie et la Turquie, a rapporté le quotidien Ziarul Financiar. En outre, il semble que l’État tchèque souhaite que CEZ utilise ses ressources financières pour construire de nouveaux réacteurs nucléaires en République tchèque.



CEZ avait déjà entamé en 2017 les procédures de vente de sa filiale bulgare à la suite de différends de longue date avec les autorités. L’organisme de réglementation de la concurrence bulgare, CPC, a infligé une amende aux unités locales d’alimentation et de distribution d’électricité des sociétés autrichiennes EVN et tchèque CEZ pour avoir abusé de leur position dominante sur le marché. CEZ a approuvé la vente d’actifs bulgares à Inercom Bulgaria, une entreprise familiale, interdite par les autorités, en raison de la faible capacité de l’acheteur de soutenir de telles activités. Plus récemment, le groupe d’assurances Eurohold est devenu l’acheteur préféré de CEZ, mais les autorités bulgares remettent en question la capacité de celui-ci et soupçonnent une source de financement en provenance de Russie.

 

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
0 Commentaire (s)Réagir