TEST: 2245

CANULAR - Une écrivain découvre à Tulcea un Picasso volé en 2012

Par Grégory Rateau | Publié le 19/11/2018 à 00:00 | Mis à jour le 19/11/2018 à 10:40
Photo : Photo source: Facebook / Frank Westerman
Writer-Mira-Feticu-finds-stolen-Picasso-painting

Mira Feticu, une écrivain d'origine roumaine vivant aux Pays-Bas, a déclaré qu'elle avait peut-être retrouvé l'une des peintures volées en 2012 au Kunstahl Museum de Rotterdam après avoir été informée de l'emplacement exact où la toile été dissimulée en Roumanie, selon les médias néerlandais. On pense que ce tableau est la Tête d’Arlequin de Picasso, l’un des sept tableaux dérobés en 2012 au musée Kustahl des Pays-Bas par des voleurs roumains. Il s'agirait à présent, à la lumière des nouvelles révélations, d'un immense canular...

 

 


Mira Feticu, qui avait écrit un roman sur le cambriolage du musée, publié en 2015, a déclaré avoir reçu une lettre anonyme, il y a une dizaine de jours, indiquant le lieu exact où le tableau serait caché. Elle a appelé un détective à Rotterdam, qui l’avait aidée avec son livre, mais il ne lui a jamais répondu. Alors, elle a décidé d'aller chercher elle-même le tableau avec un autre écrivain néerlandais, Frank Westerman, même s'ils doutaient pouvoir trouver quoi que ce soit.



«Quand je suis arrivée à l'adresse indiquée, j'ai immédiatement commencé à chercher dans les buissons. Quand j'ai retourné une pierre, j'ai senti que quelque chose gisait en-dessous; il s’est avéré qu’il s’agissait d’un emballage enveloppé de plastique qui contenait bien une peinture. Nous l'avons soigneusement ouvert dans la voiture et comparé avec une copie de la toile dérobée. Quand je l'ai vue, j'ai pleuré d'émotion. Je ne suis pas une experte, mais cela ressemblait à s'y méprendre au Picasso volé. Je pense que cette toile appartient aux Pays-Bas, alors je l'ai immédiatement remise à l'ambassade des Pays-Bas à Bucarest ».



L’ambassade des Pays-Bas a ensuite informé les autorités roumaines.



La direction roumaine contre le crime organisé DIICOT a ouvert une enquête. «La DIICOT enquête sur les circonstances dans lesquelles un tableau de Picasso d'une valeur estimée à 800 000 EUR a été retrouvé samedi soir dans le comté de Tulcea. La peinture, qui fait partie d'un lot de 7 peintures volées en 2012 à un musée néerlandais, est sous la garde des autorités roumaines et fera l'objet d'une expertise », a annoncé DIICOT dans un communiqué de presse.



Deux Roumains, Radu Dogaru et Adrian Procop, ont pénétré par effraction dans le Kunstahl Museum en octobre 2012 et ont volé sept tableaux de Pablo Picasso, de Henri Matisse et de Claude Monet. La valeur des peintures a été estimée à plus de 18 millions d’euros. Ils ont rapporté les peintures en Roumanie et les ont cachées chez Dogaru, dans le village de Caracaliu, dans la région de Tulcea. La mère de Dogaru a déclaré lors de l'enquête qu'elle avait d'abord enterré les peintures puis qu'elle les avait ensuite brûlées dans un poêle.

 

Cependant, il s’est avéré qu’il s’agissait d’un coup de publicité organisé par deux metteurs en scène belges pour promouvoir leur pièce True Performance, dont la Première a eu lieu jeudi à Anvers. La pièce tourne autour du maître faussaire néerlandais Geert Jan Jansen.



Les deux artistes belges, Yves Degryse et Bart Baele, l'ont rendu public via un tweet. Ils ont déclaré avoir enterré leur copie de l'oeuvre de Picasso en Roumanie le 31 octobre. Un jour plus tard, ils ont envoyé des lettres anonymes indiquant l'emplacement et les instructions à suivre pour ces six adresses: trois en Roumanie et trois aux Pays-Bas. Ils n'ont pas révélé à qui d'autre ils avaient envoyé la lettre, à part Mira Feticu.


 

Degryse et Baele ont écrit que Feticu et Westerman n’avaient pas l’intention de se rendre en Roumanie. «Malheureusement, les choses se sont déroulées différemment et nous en sommes désolés», ont-ils déclaré."


 

 

 

 

 

 

 

source : https://www.romania-insider.com/writer-finds-stolen-picasso-under-rock-in-romanias-danube-delta-after-tip-off/

grégory rateau

Grégory Rateau

Rédacteur en chef et directeur du média LePetitJournal.com/Bucarest, ancien chroniqueur à RRI, poète et écrivain
3 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

roundtrip mar 20/11/2018 - 09:07

Diantre encore un coup monté de ces GEUX en Jaune ! ces beaufs racistes et violents ces ploucs avec leurs bagnoles qui puent. Faudrait peut ètre mener l'enquète du côté du Pont d'Aquitaine ou du Pont de Beauvoisin voir si ils ne se servent pas des toiles en guise de toiles cirées pour servir le café aux routiers solidaires. Et voila qu'ils ont décidé pour venir foutre le Ouaye sous les fénètres de ma Majesté samedi prochain .!! Pourquoi ces brailleries et ce grabuge alors que je fait tout pour leur bien. Peut ètre ont ils l'intention de me remettre les toiles en main propre pour que je puisse les remettre à mon fidèle Ben Allah qui lui mème les remettra à la cour de Hollande . Tous à PARIS le 23 novembre.

Répondre
Commentaire avatar

charlotte lun 19/11/2018 - 08:17

Dernier rebondissement, cette histoire ne serait qu'une supercherie montée par 2 réalisateurs de théâtre flamands pour faire un coup de pub... http://www.sudinfo.be/id86298/article/2018-11-18/vol-de-tableaux-aux-pays-bas-la-decouverte-du-picasso-etait-un-coup-de-pub-dun

Répondre
Commentaire avatar

Bucarest lun 19/11/2018 - 10:26

nous avons complété ce matin les nouvelles infos merci

Répondre

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale