Samedi 19 septembre 2020

Bucarest: Voitures de taxi vieilles et polluantes bientôt interdites

Par Lepetitjournal Bucarest | Publié le 30/01/2020 à 00:00 | Mis à jour le 30/01/2020 à 10:05
Photo : Shutterstock
Bucarest Voitures taxi vieilles et polluantes bientôt interdites roumanie pollution circulation

Le conseil municipal de Bucarest prévoit de promulguer un nouveau régime pour l'exploitation des taxis dans la ville, limitant notamment l'utilisation des voitures de plus de dix ans.

 



Certaines des principales dispositions concernent l'autorisation et le renouvellement de l'autorisation pour les chauffeurs de taxi et leurs voitures. Ainsi, les licences de taxi ne devraient être accordées que pour cinq ans et uniquement pour les véhicules répondant à une norme de pollution minimale de 5 euros, a rapporté Economica.net local.



Les nouvelles licences seront accordées sur la base d'un score qui tiendra compte de l'âge de la voiture, de la norme de pollution (les voitures électriques ont un score maximum), du volume du coffre, de la disponibilité de la climatisation et même du nombre d'airbags , parmi les principaux critères.



La licence sera renouvelée après cinq ans, sur demande, uniquement pour les voitures de moins de dix ans.

 

 

 

 

 

source

lepetitjournal.com bucarest

Lepetitjournal Bucarest

Lepetitjournal.com de Bucarest est un quotidien comprenant une newsletter et un site Internet. Il informe notamment sur l'actualité roumaine.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Carada jeu 30/01/2020 - 10:10

Magnifique en espérant que cela devienne réalité. Et aussi faire une lois pour supprimé cette sorte de mafia chez les taxis de la gare du Nord

Répondre

Communauté

L'univers onirique de Jules Perahim

La paix fut imposée pendant la période de l'entre-deux-guerres. À la fin de la Grande Guerre, les états européens se redressèrent du point de vue économique et social, fournissant à la culture la meil

Expat Mag

Tel Aviv Appercu

Israël reconfinée pour trois semaines

Israël se reconfine ce vendredi 18 septembre à 14h, pour une durée de trois semaines. C’est le premier pays à connaître un deuxième confinement depuis le début de la Covid-19.