TEST: 2245

Guide Vert Michelin - Moldavie: 3 endroits peu connus à découvrir

Par Escapades en Roumanie | Publié le 21/02/2020 à 00:00 | Mis à jour le 21/02/2020 à 00:00
Photo : Wikipedia / Cipriancobuz
Trois endroits peu connus de Moldavie tourisme

Le Guide Vert Michelin nous emmène cette semaine aussi à la découverte d'endroits moins connus de Roumanie, hors de sentiers touristiques habituels. Direction le nord-est du pays, dans la région moldave, pour explorer un ancien monastère arménien, une vieille citadelle et la petite maison d'un très grand conteur.

 

La maison de Ion Creangă à Iași

Au coeur d’une grande ville comme Iași, on peut être étonné de trouver une petite maison traditionnelle roumaine cachée dans un coin de verdure. Située au nord-est de la ville, dans le quartier de Țicău, près du parc Copou, cette petite demeure était au 19e siècle, la résidence de l’écrivain roumain Ion Creangă, qui, par ses contes et ses « Souvenirs d’enfance » (« Amintiri din copilărie »), reste dans la mémoire de plusieurs générations de Roumains.

Etant la première maison commémorative du pays, elle est aujourd'hui une filiale du Musée National de la Littérature Roumaine de Iași. Ion Creanga avait habité ici avec ses nombreux chats, et y accueillait, pour une petite période de temps, son ami, le poète Mihai Eminescu.

La « bojdeuca » (petite maison simple), nom que lui donnait Ion Creangă, abrite aujourd’hui une exposition dédiée à la vie et à l’œuvre du conteur, ainsi qu’une bibliothèque. Dans la cour on trouve aussi un joli amphithéâtre construit au 20e siècle, pour accueillir divers évènements littéraires.

 

La Citadelle de Neamț

Située au nord-ouest de la ville de Târgu Neamț et perchée à à 480 m d’altitude, sur le rocher Timuș (la Coline de la Citadelle - Dealul Cetății), se trouve la citadelle de Neamț, mentionnée pour la première fois le 2 février 1395, lors de l’expédition de Sigismond de Luxembourg, roi de Hongrie, en Moldavie.

citadelle-neamt-tourisme-roumanie

 

Construite à la fin du 14e siècle par le voïvode Pierre I (Petru I), elle a ensuite été fortifiée au 15e siècle par le voïvode Etienne le Grand (Ștefan cel Mare).

Cette forteresse médiévale a eu un rôle très important dans le système de défense du pays, représentant un véritable avant-poste pour protéger la frontière occidentale de la Moldavie et des Carpates Orientales, à l'est du Royaume Hongrois, contre l’expansion territoriale de l’Empire Ottoman.

Sa construction a été réalisée avec des pierres de rivière (utilisées à la fois pour l'élévation et pour le remplissage des murs), des pierres de carrière (utilisées dans les arcs, les fenêtres, les piliers et les culées) et des pierre de grès vert.

Entre la citadelle et le reste du plateau, on peut voir un impressionnant fossé de défense (sur le côté nord), l’entrée se faisant par un imposant pont d’accès soutenu par de grands piliers en pierre.

citadelle-neamt-tourisme-roumanie

 

Au centre de la citadelle se trouvait une grande cour intérieure, entourée de salles aux usages différents: la prison, le magasin de l'argent, l'église "Saint Nicolas", la salle d'armes, la salle de conseil et une salle de passage.

 

Le Monastère de Zamca

Situé au nord-ouest de la ville de Suceava, le monastère de Zamca est une construction religieuse remarquable, érigée par la communauté arménienne locale.

Depuis le début du 14e siècle, cette communauté s'est établie sur le territoire de Suceava et y a construit des maisons et des monastères caractéristiques de la tradition arménienne dont la majorité se trouve autour de la Rue Arménienne (Strada Armenească). Leurs principales activités étaient le commerce et l’artisanat.

L’ensemble monastique Zamca a été érigé en 1606 et comprend : l’église Saint Auxentie, la tour-clocher, les habitations des moines, les murs d’enceinte (construites en 1690 par l'armée polonaise pour faire face aux attaques ottomanes), la chapelle Sainte Marie et une fortification de 1691 qui a donné aussi son nom au monastère (du polonais « zamek » qui signifie citadelle ou fortification).

citadelle-neamt-tourisme-roumanie

 

La tour-clocher, construite en 1606, reste aujourd'hui très bien conservée. Avec son toit pointu, sa base carrée et sa façade sculptée, elle abrite aussi la chapelle Saint Grégoire. Les murs d'enceinte forment un trapèze allongé, avec des côtés soutenus au lieu de contreforts.

neamt-tourisme-roumanie

 

A présent, le monastère n'accueille pas une vie monastique très active, les services religieux ayant lieu une fois par semaine.

 

Pour les arrêts nécessaires, nous vous recommandons à Iași et à Târgu Neamț :

Hébergement : Unirea, Piața Unirii nr. 1, Iași ; Select, Piața 14 Decembrie 1989 nr. 2, Iași ; Muzeul Popa, Str. Neculai, DN155M, 617317 Târpești, Târgu Neamț.

Restauration : La Conac, Str. Nicolae Gane nr. 27, Iași ; Casa Bolta Rece, Str. Rece nr. 10, Iași ; Eden, 617010 Agapia, DN15C, Târgu Neamț.

 

 

Pour plus de suggestions, ainsi que pour calculer votre itinéraire, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et les sites Internet : https://voyages.michelin.fr/ et https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi ;

Leonard Pandrea (photos);

Theodor Cepraga.

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'éditon Bucarest.

À lire sur votre édition locale