Guide Vert Michelin- 3 musées méconnus à découvrir dans la région de Munténie

Par Escapades en Roumanie | Publié le 29/10/2021 à 00:00 | Mis à jour le 29/10/2021 à 06:44
Photo : Wikipedia / Anomar
maison_Panait_Istrati_Braila_Roumanie

Ce mois-ci, le Guide Vert Michelin vous emmène dans trois villes importantes du pays, à la découverte de plusieurs musées fascinants. Vous pourrez vous embarquer dans l’exploration de la mesure du temps, vous immerger dans l’univers d'un peintre roumain à travers sa maison-atelier et vous laisser bercer par les contes d’un écrivain connu pour son goût de l'aventure.   

 

Le musée de l’Horlogerie à Ploiești

A environ 60 kilomètres au nord de Bucarest, se trouve la grande ville industrielle de Ploiești. C’est ici qu’a été aménagé un charmant musée qui raconte l’histoire de la mesure du temps à l'aide de différents mécanismes.

Le musée, qui se trouve dans une belle villa du 19e siècle, a été fondé à l’initiative de l’historien et collectionneur roumain Nicolae Simache, en 1963. L’exposition invite à découvrir plusieurs mécanismes et moyens créés pour mesurer le temps à travers les siècles, depuis le milieu du 16e siècle jusqu’au 20e siècle. Depuis les cadrans solaires et les sabliers, jusqu’aux mécanismes complexes du début du 20e siècle, les visiteurs peuvent se régaler avec des objets variés fabriqués dans différents styles artistiques (depuis la Renaissance jusqu'à l’Art Déco). Vous pourrez admirer des montres appartenant à des personnalités historiques roumains, des montres de poche (créées par des horlogers célèbres comme Antoine Lepine, Edward Prior, Markwick Markham, etc.), des montres inédites aux mécanismes surprenants et insolites, des montres-bracelets, des pendules, des coucous, des pendules de cheminée richement décorées, etc.

le-musée_horloge-ploiesti-guide-michelin-tourisme
mariusika11/adobe stock

 

Les plus vieux objets de la collection sont deux horloges astronomiques appartenant aux créateurs Jakob Acustodia de Blois et Jeremias Metzker de Augsburg et datant de 1544 et 1562. Un des plus impressionnants objets est une pendule de salon créée par Rutger Steuter et provenant d'Amsterdam. Le musée abrite aussi une partie dédiée à la musique mécanique où vous serez fasciné par de vieux mécanismes qui « chantent » encore aujourd'hui. L'exposition est interactive et vous arrêtera pendant quelques moments pour mesurer votre temps de visite.

 

 

La maison-atelier du peintre Gheorghe Petrașcu à Târgoviște

Si on pars de Bucarest vers le nord-ouest, après environ 80 kilomètres on trouve la ville de Târgovişte, foyer de l’histoire et de la culture roumaine. C'est dans cette ville paisible que le peintre Gheorghe Petrașcu (1872-1949), né à Tecuci, a établi son atelier en 1924.

Pendant presque 20 ans, cet artiste représentatif des beaux-arts roumains, a vécu et créé une importante partie de ses œuvres dans cette maison-atelier de Târgoviște, réalisant ici ses dernières toiles. Pour préserver les traces de sa vie et de ses œuvres, le bâtiment a été transformé en musée le 12 avril 1970. L’exposition comprend une riche collection de 51 œuvres (gravures et tableaux à l’huile) et retrace les principales étapes du processus de création de l’artiste, ses influences, son évolution artistique et ses sources d’inspiration. Ses œuvres illustrent des thèmes comme les paysages, les portraits et la nature morte. Parmi les sources d’inspiration du peintre on retrouve ses voyages en Roumanie (à Dobrogea, Nicorești, Agapia, etc.) et à l’étranger (en France, Egypte, Italie et Espagne).

Parmi les œuvres d’art les plus remarquables qu'on trouve dans la maison-atelier, il y a « Case la Vitré » (Maisons à Vitré), « Peisaj marin » (Paysage marin), « Case la Chioggia » (Maisons à Chioggia), « Bărci la Dunăre » (Bateaux sur la Danube), etc. Vous retrouverez aussi plusieurs objets personnels qui ont appartenu au peintre et graphiste : son chevalet, ses pinceaux mais aussi des lettres et des photographies, .

 

 

La Maison « Panait Istrati » à Brăila

Dans la ville de Brăila se trouve une belle maison commémorative dédiée à l’écrivain roumain de langue française Panait Istrati (1884 – 1935). Située dans le Jardin Public de cette ville danubienne, le bâtiment abrite aujourd’hui l’Exposition Panait Istrati. Ici on peut retrouver le bureau, la bibliothèque et le salon de l’auteur de « Kira Kiralina ».

Bien que l’écrivain, surnommé le « Gorki des Balkans », n’a pas habité dans cette maison, le bâtiment en briques rouges connu aujourd’hui comme étant la « Maison Panait Istrati », date de la fin du 19e siècle.

musée_panait-istrati-roumanie-braila-guide-michelin-tourisme

 

L’exposition a été aménagée en 1984 pour célébrer le centenaire de l’écrivain et publiciste né à Brăila et comprend ses manuscrits, des éditions rares et des éditions originales de ses livres et quelques objets personnels. Parmi ces derniers, vous trouverez le chapeau, la pipe, les lunettes et la trousse de bureau de l’écrivain autodidacte (encouragé et influencé par l’écrivain français Romain Rolland), un samovar apporté de Russie et plusieurs photographies prises lors de ses nombreux voyages. La plupart des objets exposés ici ont été fournis par sa dernière épouse, Margareta Istrati. L’atmosphère du musée évoque l’esprit indépendant et aventurier de Panait Istrati et sa vie tumultueuse.

 

 

Pour découvrir plusieurs destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et pour tracer votre itinéraire, le site Internet : https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi;

Ecaterina-Paula Cepraga;

Theodor Cepraga.

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Bucarest !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Grégory Rateau

Rédacteur en chef de l'édition Bucarest.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale