Samedi 18 septembre 2021

Guide Vert Michelin- 3 balades en voiture à tester cet été

Par Escapades en Roumanie | Publié le 28/05/2021 à 00:00 | Mis à jour le 31/07/2021 à 11:00
Photo : xpabli/adobe stock
paysage de route au bord de rivière Vallée Olt Roumanie

Ce mois-ci, le Guide Vert Michelin vous propose trois idées de routes qui traversent des paysages spectaculaires et des relief impressionnants. Vous aurez l'occasion d'admirer des vues inoubliables, de découvrir des traces de l’histoire ancienne et moderne du pays, tout en profitant de coins de tranquillité dans une nature qui, même aujourd’hui, reste encore sauvage. 

 

Les Gorges de l’Olt

 

Sculptées par les eaux de la rivière Olt, les gorges de l'Olt offrent de beaux paysages aux visiteurs qui les traversent. Les gorges sont bordées sur leur partie ouest par les montagnes Lotrului et  Căpățânii et, vers l’est, par les montagnes Făgăraș et Cozia. Tout au long de la rivière, la route DN 7 (fréquemment utilisée par les transporteurs de fret) relie les villes de Râmnicu Vâlcea et Sibiu, et fait la liaison entre deux régions du pays : la Transylvanie et l’Olténie.

vallee-olt-roumanie
xpabli/adobe stock

 

Depuis l’antiquité, la Vallée de l'Olt était une région stratégique, sa route étant une des plus importantes voies romaines, qui assurait une double connexion (militaire et commerciale) entre les zones habitées ou transitées proches du Danube et celles localisées dans les Carpates. Aujourd’hui, sur la rive gauche de l'Olt, se trouvent les ruines du camp romain Arutela, construit en 138 sous le règne de l'empereur Hadrien, preuve de l'importance stratégique de cette zone.

L’ancienne route a été reconstruite pendant la première moitié du 18e siècle par les Habsbourg, qui contrôlaient à la fois la Transylvanie et l'Olténie. A cette époque, elle s'appelait Via Carolina, d'après l’empereur autrichien Charles VI.

Le rivière Olt traverse des gorges spectaculaires, longues d’environ 50 km, entre les villages de Boița et le monastère de Cozia. La route qui sillonne tout au long de la rivière, offre de beaux points de vue et attire de nombreux touristes, mais la Vallée de l’Olt reste une importante attraction touristique grâce à ses stations thermales (comme Călimănești et Căciulata), le monastère de Turnu et le Parc National de Cozia.

 

Les Gorges du Jiu

 

Creusées par les eaux de la rivière Jiu, les gorges du même nom offrent des paysages spectaculaires, étant une bonne idée pour une balade en voiture, à la découverte d'endroits insolites. La route DN 66 qui relie la ville de Târgu Jiu à celle de Petroșani (ville d’exploitation minière) suit le cours de la rivière, en la longeant ou en passant par-dessus grâce à plusieurs ponts, tout en étant suivie par la voie ferrée parsemée de ponts en fer et de tunnels.

En partant de Târgu Jiu, la route passe par la localité de Curțișoara (attestée depuis le 15e siècle) et, à 35 km de la ville, par le beau monastère de Lainici (édifié au 19e siècle).

gorges-jiu-roumanie
Calin Stan/adobe stock

 

Une des plus impressionnantes parties de la route est celle qui se déroule entre la ville Bumbești Jiu (près de laquelle on retrouve également un castrum romain, preuve que la zone avait une grande importance stratégique depuis l’Antiquité) et Petroșani, où la rivière forme de vraies serpentines qui sillonnent dans une végétation sauvage.

C’est ici qu’on trouve aussi le Parc National du Défilé du Jiu qui longe la Vallée du Jiu, entre les monts Vâlcan et Parâng, sur le territoire du département (județ) de Gorj. Aire naturelle protégée, le parc abrite plusieurs espèces de plantes rares (étant couvert en majorité par des forêts vierges de hêtres et de chênes sessiles) mais aussi des animaux protégés, tels que l’ours des Carpates, le lynx, la loutre, la martre, etc. Ayant un climat, un relief et une végétation particulières, on y trouve aussi des vipères.

 

Le Col de Prislop

 

Situé à 1 416 mètres d’altitude, le Col de Prislop (le col se trouvant à la plus haute altitude des Carpates Orientales) se trouve entre les montagnes Rodna (Munții Rodnei, au sud) et les montagnes Maramureș (Munții Maramureșului, au nord) et relie la Dépression du Maramureș à la Moldavie (la région de la Bucovine). Les plus importantes localités aux alentours sont Borșa à l'ouest et Cârlibaba à l'est.

La zone a été témoin d'événements historiques étonnants, tel que le passage des hordes Tatares en 1241, qui ont généré des destructions dans plusieurs villes et villages de Transylvanie. Aujourd'hui, à proximité du col on trouve le Monument de Preluca Tătarilor, qui rappelle la dernière invasion de 1717.

col-prisop-roumanie
Alberto Giron/adobe stock

 

La route DN 18 traverse les montagnes Rodna et le col de Prislop. Au niveau du col, se trouve une auberge et un monastère dédié à la Transfiguration et à la Sainte Trinité, inauguré en 2008. À côté de l'église du monastère, il y a un cimetière militaire où reposent 136 soldats, victimes des deux Guerres Mondiales.

Aux pieds du col, près de l’entrée dans le département de Suceava, se trouve le Musée des Racines (Muzeul Rădăcinilor), aménagé dans une vieille maison qui abrite plus de 100 racines d'arbres aux formes bizarres. Le musée abrite également une collection numismatique, des spécimens de fleurs de mine et des œufs peints du Maramureș et de la Bucovine.

Un festival folklorique mettant à l'honneur une vieille tradition, s'y déroule chaque année à la fin du mois d'août - Hora de la Prislop - mentionné depuis le 18e siècle.

 

 

 

Pour découvrir plusieurs destinations remarquables, consultez le Guide Vert Michelin Roumanie et pour organiser votre itinéraire, le site Internet : https://www.viamichelin.fr/.

 

Equipe d’Edition et Photos :

Andra-Florentina Ostafi;

Ecaterina-Paula Cepraga;

Theodor Cepraga.

 

 

logo-michelin

Escapades en Roumanie

Découvrez la Roumanie et ses richesses avec notre partenaire Michelin. Chaque semaine vous avez rendez-vous avec nos escapades pour vous préparer à la grande évasion.
0 Commentaire (s) Réagir